Les patatiers dans la tourmente: récolte désastreuse et contrats problématiques

L’année s’annonce financièrement (très) mauvaise pour les producteurs, même si les situations seront très contrastées selon la proportion de la production contractée
L’année s’annonce financièrement (très) mauvaise pour les producteurs, même si les situations seront très contrastées selon la proportion de la production contractée - M. de N.

À travers toute l’Europe de l’Ouest, sécheresse prolongée et canicule extrême ont mené à des rendements bruts historiquement bas dans toutes les variétés et à une qualité défaillante en variétés sensibles au rejet/repousses en culture, dont Bintje.

Globalement, les quantités disponibles ne suffiront pas à honorer les volumes contractés en pré-saison. Les prix (très) élevés sur les marchés libres ne s’appliqueront donc qu’à des volumes minoritaires.

En Bintje,...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct