La contre-offensive: 40 jours, 40 menus locaux!

De gauche à droite, Eric Boschman, sommelier belge bien connu, le ministre Wallon de l’Agriculture René Collin et Julien Lapraille, candidat Top Chef 2014, ont lancé officiellement, le vendredi 3 mars, au Château de Namur la contre offensive «40 jours, 40 menus locaux».
De gauche à droite, Eric Boschman, sommelier belge bien connu, le ministre Wallon de l’Agriculture René Collin et Julien Lapraille, candidat Top Chef 2014, ont lancé officiellement, le vendredi 3 mars, au Château de Namur la contre offensive «40 jours, 40 menus locaux». - M. de N.

La Wallonie se démarque par la diversité, la qualité mais également la typicité de ses produits. Derrière ceux-ci, on compte de nombreux éleveurs, producteurs, artisans qui ont décidé de faire de leur passion un métier.

« A nous de les valoriser ! Pour vous y aider, à partir du vendredi 3 mars, chaque jour, Julien Lapraille, Gérald Watelet et Eric Boschman se relaieront lors de trois rendez-vous sur la page Facebook « 40 jours, 40 menus locaux » et le compte twitter du même nom », commente le ministre Collin.

L’Agence wallonne pour la promotion d’une agriculture de qualité est pleinement engagée dans cette campagne.

La diversité au fil des jours

Concrètement, chaque jour, dès 10h, la série d’ingrédients du jour sera dévoilée. A 11h30, une sélection de boissons bien de chez nous : eau, jus, limonade, bière, vin… sera présentée. Et enfin, aux alentours de 17h, nos chefs vous proposeront leur interprétation au travers d’un menu complet (entrée/plat ou plat/dessert). Cette initiative se veut interactive, les internautes seront invités à partager leur propre déclinaison des produits sélectionnés en matinée, leurs trucs et astuces culinaires, leurs bonnes adresses pour trouver ou déguster nos produits locaux !

Cette réponse positive démontrera qu’il est possible de manger équilibré, de manière saine et variée en consommant des produits locaux. Une réponse concrète et quotidienne pour réduire son empreinte écologique, lutter contre le gaspillage alimentaire, soutenir notre économie locale et promouvoir notre patrimoine.

Pour le ministre wallon de l’Agriculture, les vraies réponses aux défis de notre temps ne doivent pas se décliner au travers de période « sans », mais d’engagements constants « avec ».

Le direct

Le direct