Accueil pommes de terre

Le secteur de la pomme de terre mise sur la plateforme «WatchITgrow»

Le secteur belge de la production et de la transformation de la pomme de terre, qui occupe une place de premier plan au niveau mondial, continue à miser sur la plate-forme WatchITgrow afin d’améliorer sa durabilité et sa productivité.

Temps de lecture : 2 min

WatchITgrow est une plateforme collaborative belge pour la surveillance numérique des champs de pommes de terre utilisant différentes sources de données. Elle associe des producteurs et des centres de recherche, comme le CRA-W wallon et son équivalent flamand Vito. Les données des images satellites obtenues sont complétées par diverses données (météorologiques, pédologiques, opérationnelles...).

Ce jeudi, le syndicat agricole flamand Boerenbond, l’organisation sectorielle Belgapom et Vito ont décidé d’unir leurs forces pour poursuivre le développement de WatchITgrow. «L’objectif à long terme de cette plateforme belge est d’améliorer les rendements des agriculteurs et de parvenir à une culture plus durable. En cartographiant autant que possible tout ce qui se passe sur et à côté d’un champ et en analysant ces données au moyen d’analyses de type ’big data’ et d’algorithmes d’apprentissage automatique (machine learning), nous pouvons fournir des conseils automatisés à long terme aux agriculteurs», explique-t-on.

Dans une première phase, l’accent sera mis sur la collecte de toutes les données relatives aux cultures sur une seule plateforme centrale et indépendante, gérée par Vito. Les utilisateurs actifs de WatchITGrow qui envoient leurs fiches parcellaires par voie numérique reçoivent un bonus financier de minimum 250 euros et maximum de 750 euros de leur acheteur. Outre une contribution financière pour le développement de la plate-forme WatchITgrow sur le marché belge, Boerenbond et Belgapom encourageront activement l’utilisation de l’application dans l’ensemble du secteur de la pomme de terre.

A lire aussi en pommes de terre

Pommes de terre NEPG: une disponibilité en plants préoccupante!

pommes de terre Au cours de la saison 2023, les producteurs de pommes de terre ont été confrontés à des conditions climatiques difficiles, à une forte pression des maladies et à une augmentation des coûts. Le NEPG estime qu’environ 11.000 hectares de pommes de terre sont définitivement irrécupérables et qu’un minimum de 650.000 tonnes ont été perdues (dans les champs ou après la récolte). En raison d’une offre réduite de plants, le début de la nouvelle saison de culture 2024 présente déjà de grands défis.
Voir plus d'articles