Le prochain Sima aura lieu en novembre 2020

Le Sima en février, c’est désormais de l’histoire ancienne
!
Le Sima en février, c’est désormais de l’histoire ancienne ! - J.V.

Se déroulant traditionnellement durant le mois de février des années impaires, le Mondial des fournisseurs de l’agriculture et de l’élevage (Sima) aura désormais lieu en automne, les années paires. Sa prochaine édition se tiendra du dimanche 8 au jeudi 12 novembre 2020, toujours au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte. Par ailleurs, le Sima fêtera son centième anniversaire du dimanche 30 octobre au jeudi 3 novembre 2022.

Selon Axema (l’Union des industriels français de l’agroéquipement), en charge du salon, ce changement de date est opéré en vue de mieux répondre aux attentes exprimées par les exposants comme par les visiteurs internationaux.

« Le Sima s’inscrira ainsi plus logiquement dans le cycle de décisions des affaires. Les industriels disposeront d’une vitrine internationale pour présenter leur gamme au cœur du premier marché européen des agroéquipements à la période clé du cycle d’achat. Ce changement garantira ainsi aux visiteurs de découvrir les offres technologiques internationales les plus récentes et de trouver les solutions pour répondre à leur besoin », estime Axema.

En alternance d’Agritechnica

En occupant cette nouvelle position dans le calendrier des salons internationaux, le Sima se positionne davantage encore en alternance avec Agritechnica (Hanovre, Allemagne), qui a lieu en novembre également, les années impaires.

Toutefois, le salon parisien aura désormais lieu en même temps que l’Eima, programmé à Bologne du 11 au 15 novembre 2020. Une décision qui passe mal auprès des organisateurs du salon italien qui ne comptent pas en modifier les dates.

Quant aux constructeurs, ils devront soit être présents sur les deux salons, ce qui s’annonce difficile pour les plus petites entreprises, soit n’en sélectionner qu’un des deux, au risque de toucher un visitorat moins important.

À titre de comparaison, le salon italien a accueilli plus de 300.000 visiteurs lors de sa dernière édition, contre 230.000 pour son désormais concurrent parisien.

J.V.