FCO: un accord Belgique – Pays-Bas pour faciliter les échanges de veaux

Avant leur déplacement, les veaux doivent notamment avoir été traités contre les attaques d’insectes à l’aide d’un insecticide à usage externe autorisé chez l’espèce bovine.
Avant leur déplacement, les veaux doivent notamment avoir été traités contre les attaques d’insectes à l’aide d’un insecticide à usage externe autorisé chez l’espèce bovine. - J.V.

La présence du virus de la fièvre catarrhale ovine (FCO), sérotype 8 (BTV8), a récemment été confirmée en Belgique. Les mesures prévues dans la législation belge et européenne se doivent donc d’être appliquées sur notre territoire.

L’émergence du virus a également des répercussions importantes sur les échanges commerciaux d’animaux vivants sensibles à cette maladie, ainsi que sur les échanges commerciaux de sperme, d’ovocytes et d’embryons de ces animaux, avec les autres États membres de l’Union...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct