Accord sur les barèmes forfaitaires agricoles – revenus 2018: une bonne année pour les cultures, mauvaise pour l’élevage

Pour les  producteurs laitiers, 2018 signifie une baisse du prix du lait de plus de 8%  et un statu quo  du rendement  des vaches de réformes et des veaux.
Pour les producteurs laitiers, 2018 signifie une baisse du prix du lait de plus de 8% et un statu quo du rendement des vaches de réformes et des veaux.

L’année 2018 n’a pas été une bonne année pour le secteur agricole. Pour un certain nombre de cultures, les rendements à l’hectare ont été inférieurs à ceux de l’année précédente, principalement en raison du temps sec. En revanche, les prix ont été particulièrement bons pour le blé et les pommes de terre. La situation était différente dans le secteur porcin, qui a connu des prix très bas. Les producteurs laitiers et les producteurs de viande ont également connu une année moins favorable.

...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct