Dix ans après, toujours un parfum de crise dans le lait

Dix ans après, toujours un parfum de crise dans le lait
DJ

Dix ans plus tard, les prix se sont certes redressés, le prix du beurre (une composante du prix du lait avec celui de la poudre de lait) a même flambé fin 2017, mais tout n’est pas rose pour autant. Loin de là. «Le prix du lait est actuellement en train de rebaisser, il est entre 30 et 32-33 cents le litre. Mais les coûts de production, en incluant un salaire à l’éleveur, sont de 43-45 cents. Sans salaire, c’est entre 30 et 33 cents, en fonction de la ferme. Aujourd’hui, on arrive juste à payer les factures mais si on veut une rémunération, on n’y est pas», résume Erwin Schöpges, président...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct