Auprès de mon potager: piments et poivrons, ces fruits du soleil!

Les formes, tailles, couleurs et saveurs sont extrêmement diverses!
Les formes, tailles, couleurs et saveurs sont extrêmement diverses!

L es poivrons et de nombreux piments sont de l’espèce Capsicum annuum, plusieurs piments appartiennent à l’espèce Capsicum fructescens. Chez nous, ils peuvent être cultivés en plein air dans les jardins bien exposés vers le sud ou le sud-ouest, en profitant des meilleures semaines de l’été.

La culture sous serre allonge le cycle de production et augmente les chances d’une belle réussite.

La culture dure 180 à 240 jours selon que nous soyons en plein air ou sous serre.

La germination et les premières semaines de l’élevage des plants demandent une température supérieure à 20ºC et donc au minimum une serre et un tapis chauffant pour les semis de mars ou l’équivalent dans la maison en un endroit bien éclairé. Il reste la solution de l’achat de plants chez un horticulteur.

Des variétés pour des fruits aux formes et couleurs variées

Il existe des variétés sélectionnées anciennes et en général développées dans les pays plus chauds. Nous disposons aussi de variétés hybrides F1 destinées initialement aux professionnels. Les fruits peuvent être courts ou allongés, carrés ou coniques, ils peuvent aussi avoir la forme d’une corne. Ils peuvent être verts avant de prendre la couleur typique de la variété : jaune, orange, rouge.

Les variétés sélectionnées dans les régions de l’Est de l’Europe (Hongrie…) donnent des fruits blanchâtres qui deviennent jaunes ou oranges à maturité.

Notons que la récolte personnelle de semences ne donne pas correctement la variété de départ parce que les croisements sont assez fréquents. Mais les plantes obtenues peuvent donner des résultats surprenants et amusants.

Les poivrons ou piments doux font maintenant bien partie de nos habitudes alimentaires. Ils sont appréciés à la fois pour leur goût et pour les couleurs apportées aux plats.
Les poivrons ou piments doux font maintenant bien partie de nos habitudes alimentaires. Ils sont appréciés à la fois pour leur goût et pour les couleurs apportées aux plats. - F.

Le semis et l’élevage… dans la chaleur

Le semis se fait assez tôt, dès février ou mars, en terrine ou en godets. Il faut absolument de la chaleur pour réussir son semis à cette époque, basons-nous sur au moins 20 ºC et un optimum de 25ºC dans le lit de germination. Dès la levée, la luminosité doit être importante pour éviter que les plantules ne filent et ne s’étiolent.

Un mois plus tard, nous repiquons en godets ou pots de 7 cm de diamètre. Un mois plus tard encore, nous transplantons dans des pots de 14 cm de diamètre. Les transplantations successives visent l’alimentation progressive des plants tout en favorisant l’extension du chevelu racinaire.

La plantation ne se fera que quand les risques de froidure seront passés. Ce sera vers la mi-mai sous serre et fin mai ou début juin en plein air. Retenons que les piments et poivrons se développent mal sous des températures inférieures à une dizaine de degrés. De plus, jusqu’à la floraison, la culture requiert 18 à 24ºC.

Le démarrage rapide de la culture est important pour la réussite globale. Si nous ne sommes pas bien équipés, préférons acheter les plants chez un professionnel.

La culture, et les soins

Nous plantons à 1,7 à 2 plantes/m², nous paillons sur le sol pour limiter l’évaporation de l’eau.

La structure du sol doit être impeccable, le poivron et le piment développent la plupart de leurs racines peu profondément (60 cm). Ils sont très sensibles à l’asphyxie racinaire.

En plein air, le poivron et le piment ont besoin d’un emplacement très ensoleillé. N’hésitons pas à postposer la plantation en repiquant les plantes dans des conteneurs plus grands et sous serre si la température extérieure est faible.

Le premier soin consiste à maîtriser l’enherbement et éviter la concurrence pour la lumière et les disponibilités en eau et sels minéraux.

Le poivron et le piment peuvent aussi être cultivés en bac ou en conteneur sur un balcon. Il faut au moins un volume utile de 10 litres pour les racines, c’est indispensable.

L’irrigation

Une recommandation très importante : l’eau d’irrigation doit être tiédie avant d’être apportée au pied des plantes. L’objectif est de maintenir la température du sol à un niveau proche d’une vingtaine de degrés.

Ne noyons jamais le sol, l’asphyxie des racines mène à un développement de champignons qui feront pourrir la base de la tige (Pythium). De plus, l’excès d’eau amène une chute prématurée des fleurs et le jaunissement du feuillage.

L’irrigation se fera de deux manières combinées : au sol au pied des plantes et par arrosage sur le feuillage lorsqu’il fait très sec.

La taille

Les bourgeons floraux situés à la première fourche des embranchements sont enlevés, les fruits qui s’y développeraient risqueraient de traîner au sol à leur complet développement ou d’être emprisonnés et coincés par les branches principales de la plante. Les fleurs sont produites à chaque embranchement. Elles sont visitées par les insectes attirés par le nectar.

Nous pouvons palisser les branches sur des bambous ou sur des fils tendus horizontalement. Mais la hauteur des plantes de piment ou de poivron diffère d’une variété à l’autre (0,5 à 2 m), il est donc plus facile de palisser les plants individuellement, surtout si nous cultivons plusieurs variétés. L’objectif est de permettre à la lumière de pénétrer dans le feuillage tout en évitant que les tiges latérales ne s’affaissent au sol.

Nous n’enlevons pas ou très peu de feuilles de sorte que les fruits soient protégés de l’ensoleillement direct.

Sous serre, nous aérerons au maximum dès que la température atteint 35ºC.

La récolte pourra commencer trois mois après la plantation.

Une récolte à répétition

La récolte se fait en plusieurs passages, au moins 3 fois par mois de juillet à septembre, les premières fois pour des fruits encore verts, ensuite pour des fruits qui se colorent suivant les critères variétaux.

Défauts des fruits

Comme la tomate, les fruits des piments et poivrons peuvent présenter une nécrose apicale. Une aération insuffisante des abris en est souvent la cause primaire en induisant une évapotranspiration insuffisante des plantes et donc une absorption de calcium également insuffisante.

En cas de taille trop sévère du feuillage, les fruits peuvent montrer des brûlures dues à un ensoleillement direct excessif.

Le déficit hydrique peut aussi provoquer un flétrissement des fruits. Le manque d’eau, un défaut d’enracinement, un sol trop froid ou l’arrosage avec de l’eau froide peuvent en être les causes.

Comme en tomate, il est possible que les fruits exposés directement au soleil, sans protection par des feuilles, subissent des brûlures.

Les piments sont aussi classés selon l'échelle de Scoville qui exprime l'effet brûlant de leurs fruits.
Les piments sont aussi classés selon l'échelle de Scoville qui exprime l'effet brûlant de leurs fruits. - F.

Maladies et ravageurs

Les poivrons et piments ne sont pas des plantes fortement sensibles aux maladies ou aux ravageurs.

L’échelle de Scoville

L’échelle de Scoville permet le classement des variétés de piments suivant l’effet brûlant de leurs fruits. L’échelle va de 0 à 350.000 et même au-delà. Les poivrons on peu d’effet brûlant, ils sont côtés entre 0 et 100. Le piment de Cayenne est coté entre 30.000 et 50.000, comme le piment Tabasco. Le Guiness Book reprend le piment Carolina Reaper comme le plus fort du monde en 2013; il est coté 2.200.000 sur l’échelle de Scoville. Décoiffant!

F.

Le direct

Le direct