La presse et le glyphosate: information dirigée?

La presse et le glyphosate: information dirigée?

Face aux nombreuses analyses d’urines réalisées par le laboratoire allemand Biocheck révélant des taux élevés de glyphosate chez les citoyens français appelés « pisseurs volontaires », des agriculteurs français, dans le Finistère, ont à leur tour réalisé des tests. L’article précice, entre autres : « Dix agriculteurs en conventionnel et un retraité vivant dans la campagne de Plabennec, n’ayant jamais travaillé dans le monde agricole, ont participé à ce test. Un échantillon d’urine (…) a été divisé et envoyé (par un huissier) à deux laboratoires : le laboratoire...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct