C’est le moment de penser aux analyses de sol: raisonner la fertilisation en considérant aussi les reliquats

Raisonner sa fertilisation, c’est raisonner ses dépenses, mais également protéger la qualité des nappes prféatiques.
Raisonner sa fertilisation, c’est raisonner ses dépenses, mais également protéger la qualité des nappes prféatiques. - Protect’eau

Les reliquats azotés en sortie d’hiver (RSH) correspondent à l’azote minéral du sol, disponible immédiatement pour le développement des plantes. Pour établir le profil de ces réserves au sein d’une parcelle, une vingtaine d’échantillons sont prélevés sur une profondeur de 60 ou 90 cm, en fonction de la culture qui est présente ou qui sera implantée.

Les analyses doivent être réalisées environ trois semaines avant l’implantation d’une culture de printemps, afin que cette mesure reflète bien la situation au moment où la fertilisation est apportée et pour être sûr d’obtenir les résultats à temps. Chaque année, plusieurs centaines d’analyses sont réalisées par les laboratoires provinciaux à la demande des agriculteurs.

Que faire avec ces analyses ?

Les reliquats en sortie d’hiver font partie des fournitures d’azote disponibles pour la culture présente ou à venir. Leur connaissance permet de bien ajuster la fertilisation azotée aux besoins de la culture, sans carence et sans excès. En encodant leur valeur avec les autres fournitures dans le « Module Ferti », disponible sur le site internet de Protect’eau (www.protecteau.be), vous connaîtrez la quantité d’azote minéral à apporter sur votre parcelle. Ce module tient compte des caractéristiques de sol, de l’historique de la parcelle et de l’objectif de rendement.

Vous pouvez aussi faire appel aux conseillers de terrain pour une aide gratuite à la réalisation de votre bilan de fertilisation et pour la commande de vos analyses de printemps.

Une alternative en ligne

Chaque année, pour donner une indication de l’azote présent dans les terres en sortie d’hiver, Protect’eau récolte une grande partie des résultats d’analyses des laboratoires provinciaux, et calcule les reliquats moyens en fonction de l’occupation du sol, du précédent, de l’apport d’engrais de ferme éventuel et de la région agricole. Ces reliquats moyens sont mis à disposition gratuitement dans le « Module RSH » sur www.protecteau.be, dès le mois de février.

Attention cependant : ces résultats sont des moyennes données à titre informatif, ils ne remplacent pas une analyse propre à vos parcelles.

Le direct

Le direct