Deux nouveaux foyers de besnoitiose en Wallonie

Deux nouveaux foyers de besnoitiose en Wallonie

Ne pouvant exclure le fait que d’autres animaux porteurs asymptomatiques de besnoitiose aient été importés avant la mise en place du dépistage systématique à l’achat, l’Arsia, au travers de son programme GPS, a lancé une action de dépistage rétrospectif, combiné aux prises de sang IBR sur tous les animaux ayant été importés des zones à risque entre le 1er janvier 2013 et le 1er janvier 2018.

Jusqu’à présent, sur les 5.522 bovins concernés par cette action, 3141 (57%) ont été testés. Parmi ceux-ci, 3 animaux provenant de 2 élevages différents se sont révélés séropositifs. Ces 2 élevages sont situés dans les communes de Viroinval et de Bertrix et n’ont aucun lien épidémiologique entre eux ni avec le premier foyer découvert en mai 2019. Les investigations sont toujours en cours dans les 2 élevages concernés ainsi que dans les troupeaux de contact (voisins et acheteurs).

Parallèlement à ces investigations, l’action de dépistage rétrospectif se poursuit. A ce stade, 363 troupeaux wallons détiennent au moins 1 bovin importé d’une zone à risque et n’ayant pas encore été testé. Il est donc encore possible que d’autres foyers soient découverts dans les semaines à venir. L’Arsia demande à tous ces détenteurs de réaliser les prises de sang annuelles pour l’IBR le plus rapidement possibles de sorte que les éventuels bovins contaminés soient détectés avant la mise en pâture. Rappelons que les frais d’analyses de la besnoitiose sont totalement pris en charge.