Dossier Fipronil: sept personnes et quatre entreprises renvoyées en correctionnelle

Dossier Fipronil: sept personnes et quatre entreprises renvoyées en correctionnelle
DJ

La crise des œufs contaminés au fipronil est apparue à l’été 2017, quand une alerte a été lancée par une usine de Saint-Nicolas auprès de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Des centaines d’exploitation avicoles belges et des Pays-Bas avaient alors été bloquées. En Belgique, près de deux millions de volailles et 77 millions d’œufs ont dû être détruits. L’origine de la contamination provenait d’un nouveau traitement contre le pou rouge utilisé par la firme néerlandaise Chickfriend, liée au fournisseur belge de produits sanitaires Poultry-Vision. Une enquête...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct