De «femme de» à «agricultrice»

De «femme de» à «agricultrice»

Et nous n’évoquons ici que les activités professionnelles ! Néanmoins, le rôle essentiel que ces femmes d’agriculteurs assurent au quotidien demeure fréquemment sous-estimé et mal reconnu. Or, ne sont-elles pas les véritables moteurs de l’agriculture, à l’égal de leurs conjoints ? Heureusement, les mentalités commencent à changer !

Ainsi, en France, alors que seulement 8 % des chefs d’exploitation étaient des femmes en 1970, elles sont aujourd’hui 25 %. Dans les syndicats...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct