De «femme de» à «agricultrice»

De «femme de» à «agricultrice»

Et nous n’évoquons ici que les activités professionnelles ! Néanmoins, le rôle essentiel que ces femmes d’agriculteurs assurent au quotidien demeure fréquemment sous-estimé et mal reconnu. Or, ne sont-elles pas les véritables moteurs de l’agriculture, à l’égal de leurs conjoints ? Heureusement, les mentalités commencent à changer !

Ainsi, en France, alors que seulement 8 % des chefs d’exploitation étaient des femmes en 1970, elles sont aujourd’hui 25 %. Dans les syndicats...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct