Le groupe Colruyt va vendre des herbes issues de l’agriculture verticale

Le groupe Colruyt va vendre des herbes issues de l’agriculture verticale

Dans une plantation verticale, les plantes sont alignées en rangs superposés, ce qui permet à Colruyt d’utiliser jusqu’à 20 fois moins d’espace pour sa culture de basilic. Celle-ci étant faite dans le centre de distribution, le transport s’en retrouve aussi allégé. «Nous utilisons également 90% d’eau et 50% de nutriments en moins par rapport à une culture classique. De plus, nous n’utilisons que de l’eau de pluie filtrée, recueillie sur le toît du centre de distribution», explique Bio-Planet. Très efficiente, l’installation tire son électricité des énergies éolienne et solaire. Les plantes...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct