Le Climat s’invite au Carnaval

Le Climat s’invite au Carnaval

Ceci dit, il vaut mieux rassembler les jeunes des pays riches en leur faisant prendre conscience des dérives du consumérisme que de les amener à se battre comme ce fut le cas en Europe pour les générations 14-18 et 40-45.

«Prenons le temps de vivre» leur enseigne le mur de fond. Contrairement aux discours répétitifs des médias qui font de la peur leur fonds de commerce, les gens n’ont jamais aussi bien vécu, aussi nombreux et aussi longuement qu’aujourd’hui. Bien sûr, le bonheur n’est pas unilatéral et universel. Bien...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct