Claas: l’usine d’Harsewinkel réduit à son tour la cadence

Claas: l’usine d’Harsewinkel réduit à son tour la cadence

Alors que de nombreux sites Claas nationaux et internationaux continuent de fonctionner, la production en France avait déjà été arrêtée la semaine dernière.

« Nous sommes préparés et, en tant qu’entreprise familiale, nous pouvons agir en position de force dans cette situation exceptionnelle après les expériences en Chine, en Italie, en France et dans d’autres pays. Notre technologie pour la récolte est pertinente pour la nutrition de la population mondiale. Il s’agit donc désormais de rendre socialement acceptable cette réduction maîtrisée de la production en série et d’unir les forces pour réaliser les tâches nécessaires », explique Thomas Böck, pdg.

Actuellement, un accord sur les modalités et les indemnités de chômage partiel est en cours d’élaboration avec les salariés de l’usine et une réduction maîtrisée de la production en série est engagée. « Nous mettrons autant de machines que possible à la disposition du marché. À l’heure actuelle, nous bénéficions pour nous aider d’une large gamme de machines neuves et d’occasion disponibles chez nos concessionnaires », déclare-t-il encore.

Au-delà du ralentissement contrôlé de Harsewinkel, les autres secteurs pourront poursuivre leur travail malgré les conditions difficiles. Cela comprend, entre autres, les zones d’expédition de machines et de pièces détachées ainsi que les ateliers de reconfiguration et de finition. La production de pièces détachées et les audits spéciaux se poursuivront également.

Le direct

Le direct