Le Devoir de Mémoire

Le Devoir de Mémoire

Depuis ces quelques jours atypiques, nous croisons de plus en plus de monde dans les chemins de campagne. C’est l’occasion de croiser des regards depuis la cabine de notre tracteur et sans faire de généralité, ceux-ci sont bienveillants, souriants, on pourrait même y ressentir une certaine empathie même si l’on tracte un pulvérisateur !

Ceci n’a pas toujours été le cas, mais cette période nous fait revenir aux choses essentielles de la vie.

Être en bonne santé, au bon air, entouré des siens sans avoir faim...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct