Coronavirus - Pour prévenir de futures épidémies, il faut absolument sécuriser les pratiques dans les marchés et élevages d’Asie du Sud-Est!

L’Asie du Sud-Est est densément peuplée et connaît une très forte expansion économique pesant sur l’environnement. Avec cette activité, des échanges importants et une forte biodiversité, les risques d’échanges potentiels entre les virus et leurs hôtes augmentent forcément. D’où la nécessité de meilleures pratiques dans les marchés et élevages... avec l’adhésion des populations concernées.
L’Asie du Sud-Est est densément peuplée et connaît une très forte expansion économique pesant sur l’environnement. Avec cette activité, des échanges importants et une forte biodiversité, les risques d’échanges potentiels entre les virus et leurs hôtes augmentent forcément. D’où la nécessité de meilleures pratiques dans les marchés et élevages... avec l’adhésion des populations concernées. - M. de N.

Si les chercheurs s’intéressent autant aux chauves-souris, c’est parce qu’elles constituent des réservoirs importants de maladies virales; elles sont en effet capables d’héberger des virus pendant longtemps sans être affectées. Plus précisément, la classification des coronavirus suit de très près la classification des chauves-souris. Le virus responsable de l’actuelle épidémie, le SARS-Cov-2, est ainsi associé à la famille des Rhinolophes.

Transmission directe...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct