Covid-19: les concessionnaires de matériels de jardin satisfaits de la poursuite de leur activé

Covid-19: les concessionnaires de matériels de jardin satisfaits de la poursuite de leur activé
J.V.

Lors du premier confinement, les magasins de quincaillerie et d’outils qui avaient pu rester ouverts étaient ceux proposant un assortiment général pour le bâtiment. En abrogeant cette disposition dans le nouvel arrêté ministériel, les magasins spécialisés proposant dans leur offre des matériels de jardin ou de la peinture, peuvent cette fois poursuivre leur activité.

Gracienne Geenens, directrice des ventes du fabricant belge Eliet et présidente du groupe Jardins et Espaces verts de Fedagrim, se dit soulagée. « Cette période est importante pour la vente de matériels de jardin pour les travaux d’automne tels que les tronçonneuses, les broyeurs et les semoirs. Je me réjouis qu’il ait été tenu compte des préoccupations que nous avions exprimées lors du premier confinement. Les détaillants en tondeuses à gazon forment une sous-catégorie du code NACE 47.525 ‘Commerce de détail de quincaillerie et d'outils en magasin spécialisé’. Lors du premier confinement, les magasins de quincaillerie et d’outils avaient été limités à ceux proposant des matériels pour le bâtiment. Pour nous comme pour les magasins de peinture spécialisés, c’est un soulagement. »

Joost Vandesteene, importateur Vanometaal et vice-président de Fedagrim, s’en félicite également. « Le premier confinement avait été teinté de beaucoup de confusion et de frustration que les magasins non spécialisés aient été autorisés à vendre des machines pour jardins et espaces verts alors que nous pas. Nous constatons cette fois que l’arrêté ministériel mentionne explicitement des ‘conditions de concurrence harmonisée’ et que les magasins ‘peuvent uniquement vendre des matériaux pour réaliser des travaux dans la maison ou dans le jardin’. Il va sans dire que nous recommandons à nos magasins de prendre toutes les mesures de prévention possibles. »

Le direct

Le direct