Rétablissement de l’économie laitière: essentiel de persévérer dans les mesures

Rétablissement de l’économie laitière: essentiel de persévérer dans les mesures

Garder la distance pendant la collecte de lait

La santé des producteurs laitiers, des chauffeurs de camions-citernes, des autres travailleurs du secteur laitier et de toutes les personnes qu’ils côtoient est bien entendu essentielle durant cette crise. C’est la raison pour laquelle des mesures d’hygiène spécifiques ont été directement déployées. La production, la collecte et la transformation du lait doivent être poursuivies. Maintenant que les premiers pas du déconfinement ont été faits, les contrôleurs et les inspecteurs vont aussi reprendre le travail. Cette reprise d’activité s’accompagnera naturellement de règles strictes. Il est et restera important de suivre scrupuleusement toutes les mesures, aussi vis-à-vis des chauffeurs de camions-citernes. Par exemple, il faudra toujours respecter une distance suffisante, car le risque de contamination reste bien entendu présent. Le mot d’ordre est de persévérer !

Impact économique du coronavirus

La propension des consommateurs à constituer des stocks de produits a diminué et les achats en magasin reviennent peu à peu à la «normale». Les exportations de produits laitiers demeurent généralement difficiles, vu les diverses mesures adoptées partout dans le monde et la légère reprise sur certains marchés reste insuffisante. Ajoutons à cela la fermeture de l’horeca et du food service qui pousse les cotisations de la poudre de lait écrémé, du beurre et du fromage vers le bas.

MilkBE se réjouit de l’aide européenne

Pour MilkBE, il est important que des mesures soient prises afin de limiter l’impact économique de cette crise sur les producteurs et les transformateurs laitiers. Le programme d’aide européen au stockage privé de produits laitiers est un début. Il est clair que le marché ne demande pour l’instant des volumes de lait supplémentaires. C’est pourquoi l’UE autorise les groupements de producteurs et les organisations de branche à planifier la production laitière au cours des 6 mois à venir. Car ce n’est que par la collaboration au sein de la filière laitière que nous pourrons relever ce défi exigeant!

Le direct

Le direct