Surplus de pommes de terre: la Wallonie facilite les dons aux banques alimentaires

Surplus de pommes de terre: la Wallonie facilite les dons aux banques alimentaires

C’est pourquoi les ministres wallons de l’Agriculture, Willy Borsus, et de l’Action sociale, Christie Morreale, ont décidé de soutenir financièrement le don de pommes de terre aux plateformes de banques alimentaires. « Il s’agit d’une action à double objectif : financer le producteur et l’emballeur afin de diminuer leurs pertes et de réduire le gaspillage, mais aussi proposer gratuitement aux publics fragilisés ce produit sain et issu de nos campagnes wallonnes », expliquent-ils.

Avec un soutien financier

Le mécanisme se fera via l’association de l’asbl Socopro (Collège des Producteurs – Manger Demain) et de la plateforme digitale Bourse aux dons (www.bourseauxdons.be) qui vont constituer une filière d’écoulement des surplus de pommes de terre et favoriser l’aide alimentaire, un secteur également fortement impacté par la crise. Avec ce système, les agriculteurs et associations peuvent entrer directement en contact.

Par ailleurs, une filière d’approvisionnement vient d’être mise en place au travers de plusieurs emballeurs pour répondre aux besoins spécifiques en pommes de terre des associations et contribuer à la diminution du stock périssable chez les producteurs.

Le Gouvernement de Wallonie soutiendra financièrement les dons à hauteur de 0,25 €/kg afin de faciliter l’accès économique et logistique pour les associations ainsi que l’accroissement des volumes pour les producteurs. Ce soutien sera réparti de la manière suivante :

– 0,05 €/kg pour le producteur ;

– 0,15 €/kg pour l’emballeur ;

– 0,05 €/kg pour le soutien à l’organisation de transports groupés pour les associations/plateformes de dons se situant à plus de 50 km aller-retour du site de l’emballeur.

Un budget de 30.000 € a été mobilisé pour cette action, avec pour objectif d’écouler plus de 100 t de pommes de terre.

Le direct

Le direct