Pommes de terre

Les rangs se ferment un peu partout, mais les hampes florales sont déjà bien là, illustrant le manque d’eau observé en début de saison.
Les rangs se ferment un peu partout, mais les hampes florales sont déjà bien là, illustrant le manque d’eau observé en début de saison. - M. de N.

La semaine passée, les comptages de pucerons menés par le Carah (Ath) et le Centre wallon de recherches agronomiques ont commencé. Au total, 15 champs de pommes de terre ont été visités dans les localités suivantes : Corroy, Nivelles, Timéon, Couthuin, Liberchies, Lanquesaint, Harveng, Erpent, Neufmaison, Froidmont, Arc Wattripont, Bury, Kain, Thieusies, Flobecq.

Les pucerons y sont déjà bien présents, mais également les insectes utiles pour les contrôler : parasitoïdes et prédateurs (surtout...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct