Réduction des populations de sangliers: les prélèvements ont bondi de 12%

Vu les résultats obtenus, le plan de tir au sanglier sera encore utilisé lors de la prochaine saison cynégétique.
Vu les résultats obtenus, le plan de tir au sanglier sera encore utilisé lors de la prochaine saison cynégétique. - J.V.

Suite aux nombreux problèmes causés par la surpopulation de sangliers – impacts sur la biodiversité, problèmes de sécurité routière, dégâts agricoles ou encore risques sanitaires – des mesures fortes et urgentes étaient nécessaires pour réduire durablement la taille des populations.

À l’initiative du ministre Borsus, un plan de tir expérimental est donc entré en vigueur dès janvier sur certaines zones du territoire wallon. Celui-ci s’étendait sur les zones les plus ciblées, c’est-à-dire les espaces...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct