Les États-Unis, la Chine, le Mercosur et la réforme de l’OMC, priorités «commerciales» de la présidence allemande

L’Allemagne souhaite notamment conclure le traité avec le Mercosur avant la fin de ses 6 mois de mandat à la présidence du Conseil de l’Union européenne.
L’Allemagne souhaite notamment conclure le traité avec le Mercosur avant la fin de ses 6 mois de mandat à la présidence du Conseil de l’Union européenne.

Dans un contexte où l’UE est à la fois confrontée à la concurrence déloyale chinoise et à la diplomatie tarifaire punitive menée par les Etats-Unis, l’Allemagne qui a pris la présidence tournante du Conseil de l’UE pour le second semestre 2020, a décidé de mettre ces enjeux en haut de son programme en matière commerciale. Elle ambitionne également de faire valider par les Vingt-sept l’accord avec les pays du Mercosur – l'Argentine, du Brésil, du Paraguay, de l'Uruguay – avant la fin de l’année.

Face...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct