Exportations de l’UE: la Chine en hausse, le Royaume-Uni en berne

Les conséquences de la peste porcine africaine en Chine participent notablement à la hausse des exportations européennes vers le géant asiatique.
Les conséquences de la peste porcine africaine en Chine participent notablement à la hausse des exportations européennes vers le géant asiatique. - M. de N.

Malgré la pandémie de Covid-19, les exportations agroalimentaires de l’UE qui ont atteint 46,8 milliards d’euros entre janvier et mars, ont cru fortement grâce à la Chine avec une hausse de 41 % (soit +1.136 Mio €) par rapport à la même période un an plus tôt, souligne la Commission européenne. Cette hausse est largement due aux conséquences durables de la peste porcine africaine en Chine ainsi qu’à l’impact de la pandémie.

Les principaux produits exportés concernent la viande de porc (+240 % par rapport à janvier-mars 2019), les abats (+47 %), les aliments pour nourrissons (+25 %) et le blé. Malgré les droits de douane punitifs imposés par les États-Unis sur certains produits agricoles européens depuis le 18 octobre, les exportations outre-Atlantique ont aussi connu en glissement annuel, une hausse, de 4 % (soit 187 Mio €) entre janvier et mars. Cela concerne avant tout les eaux et les boissons non alcoolisées (+33 %), les préparations de légumes et de fruits (+23 %), et les pâtes et pâtisseries (+14 %).

Les échanges agroalimentaires avec le Royaume-Uni sont par contre au ralenti, bien que les conditions du marché unique soient toujours d’application. Au cours des trois premiers mois de 2020, les exportations ont chuté de 8 % (soit -827 Mio €), principalement pour le vin (-22 %), les cigarettes (-49 %) et les préparations à base de fruits et légumes (-13 %). Quant aux importations, elles ont également accusé une baisse de 11 % (soit 460 Mio €), en particulier pour les spiritueux et les liqueurs (-21 %), le chocolat et la confiserie (-20 %) et les céréales secondaires (-46 %).

Le direct

Le direct