Cahier des charges BCV: nouvelle condition pour les veaux nouveau-nés à partir de 2021

Cahier des charges BCV: nouvelle condition pour les veaux nouveau-nés à partir de 2021

La Belgique compte actuellement quelque 200 élevages de bovins qui effectuent une surveillance de la BVD par examen sérologique. Dans ces élevages, le statut BVD est attribué sur la base d’un prélèvement sanguin sur un échantillon du bétail présent. En d’autres termes, les veaux nés dans une exploitation qui effectue une surveillance sérologique pour ladite maladie ne sont pas (ou pas tous) examinés individuellement pour vérifier l’absence du virus.

Par conséquent, il existe actuellement deux types de veaux ayant un statut BVD différent :

– ceux n’ayant pas été testés individuellement portent la mention «  non IPI par statut troupeau  » sur leur passeport. Ces jeunes sont également reconnaissables à leur marque auriculaire ordinaire (= sans earnotch) ;

– ceux ayant été soumis à un examen virologique individuel portent sur leur passeport la mention « non IPI par examen virologique ». Ils sont reconnaissables à leur marque auriculaire avec earnotch).

Le Comité consultatif de BCV a décidé d’adapter le cahier des charges BCV. À partir du 1er janvier 2021, les élevages de veaux de boucherie qui travaillent conformément au cahier des charges BCV n’achèteront que des veaux ayant le statut «  non IPI par examen virologique  ».

Cette nouvelle exigence est introduite suite aux restrictions en matière d’utilisation des antibiotiques imposées au secteur des veaux de boucherie. Toute mesure contribuant à la prévention de l’introduction de maladies dans les élevages de veaux de boucherie doit être prise dans le cadre des objectifs de réduction des antibiotiques.

Les élevages bovins qui optent pour la surveillance sérologique de la BVD peuvent également faire tester individuellement les veaux destinés à la vente.

Si, après le 1er janvier 2021, des veaux nouveau-nés ayant le statut «  non IPI par statut troupeau  » sont présentés dans les centres de rassemblement, ils devront être refusés. SGS-Belgium SA, qui est responsable de la vérification de l’application correcte des exigences du cahier des charges BCV, vérifiera également le respect de cette nouvelle exigence.

Pour plus d’informations : geert.laerte@sgs.com ou bvk-belgie@skynet.be.

Le direct

Le direct