Cepicop - actualité - céréales: bien raisonner les dates de semis!

Le maïs constitue en cette saison le plus grand réservoir de virus de la jaunisse nanisante de l’orge (JNO), et de pucerons vecteurs de celui-ci. La proximité de champs de maïs, et leur récolte alors que des céréales sont déjà levées constituent deux facteurs aggravants. Il est donc vivement conseillé d’éviter les semis précoces!
Le maïs constitue en cette saison le plus grand réservoir de virus de la jaunisse nanisante de l’orge (JNO), et de pucerons vecteurs de celui-ci. La proximité de champs de maïs, et leur récolte alors que des céréales sont déjà levées constituent deux facteurs aggravants. Il est donc vivement conseillé d’éviter les semis précoces! - M. de N.

Lorsque les conditions sont bonnes, la tentation est grande d’initier les semis de céréales trop tôt et de mettre ainsi les cultures en danger, en raison du risque accru d’entraîner un tallage excessif en sortie d’hiver, des attaques fongiques dès l’automne, des risques plus élevés de transmissions de viroses par les pucerons, un développement plus important des adventices et une sensibilité accrue au gel. Avec un impact sur les coûts.

En retardant le semis, la levée est plus lente et peut demander...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct