Le travail du sol, une solution pour le désherbage selon Lemken

Le Koralin 9 est un déchaumeur dit « hybride » dont  les dents scalpent les adventices.
Le Koralin 9 est un déchaumeur dit « hybride » dont les dents scalpent les adventices. - J.V.

À ce titre, plusieurs outils sont récemment entrés dans le catalogue du constructeur. Leur utilisation s’inscrit dans ce contexte, comme on a pu l’observer en démonstration au champ en compagnie de François Dumonceau, responsable commercial pour la Wallonie.

Scalper les adventices avec Koralin 9 et Karat 9 Delta Cut

En premier lieu, le Koralin 9 a été présenté. Destiné à un travail superficiel, il s’inscrit dans la vision de Lemken selon laquelle le contrôle mécanique des mauvaises herbes se déroule en plusieurs étapes.

Cet outil est un déchaumeur hybride : trois rangées de dents équipées de socs en patte d’oie ultra-plats suivent deux rangées de disques crénelés (diamètre : 510 mm). « 90 % du travail est effectué par les socs. Ils permettent de scalper les adventices et cultures dérobées. Pour maintenir leur position et assurer leur rôle, ils ont été montés sur des dents rigides et non sur ressorts », détaille M. Dumonceau. Les disques, eux, fendent le sol et découpent les résidus organiques. Ils facilitent ainsi la pénétration et le travail des dents. « Les disques sont disposés symétriquement sur l’outil, pour éviter les déports latéraux », ajoute-t-il.

À l’arrière, on retrouve des palettes de nivellement, un rouleau de rappui et une herse étrille. Un second rouleau peut être ajouté, en option. Des dents en queue-de-cochon sont aussi disponibles.

Le Koralin est disponible en largeur de travail de 6,60 m et 8,40 m. Il travaille à une profondeur de 2 à 10 cm, réglable à l’aide de plusieurs roues de jauge. « C’est l’outil idéal après la moisson. Il passe à travers les chaumes et crée un lit de semences pour faire germer les graines tombées au sol. » (lire aussi Le Sillon Belge du 30 janvier dernier)

Pour un travail un peu plus profond, mais toujours assez superficiel, on peut opter pour le déchaumeur Karat 9 (trois rangées de dents, une rangée de disques et un rouleau de rappui) doté du nouveau soc Delta Cut. « Celui-ci vient s’ajouter au soc en patte d’oie, dédié à un travail de 7 à 12 cm de profondeur, et à la dent fissuratrice, pour un décompactage plus profond (25 à 30 cm). » Le Karat devient ainsi un outil polyvalent et pratique pour les agriculteurs ne désirant pas étendre leur parc de matériel. Le système de changement rapide des socs, optionnel, vient accroître cette praticité.

Le soc Delta Cut,  sur Karat 9, vient s’ajouter aux autres socs déjà disponibles. L’outil gagne ainsi en polyvalence.
Le soc Delta Cut, sur Karat 9, vient s’ajouter aux autres socs déjà disponibles. L’outil gagne ainsi en polyvalence. - J.V.

« Delta Cut va couper et scalper les adventices sans remuer la terre. L’incorporation de matière organique dans le sol est moindre, mais ce n’est pas le but recherché avec ce type de soc. » À noter : le Karat ainsi équipé travaillera un peu plus en profondeur que le Koralin. Des roues de jauge peuvent, par ailleurs, équiper l’outil pour faciliter le travail en surface.

Un peu plus profond, avec Rubin 10 et Juwel 8i

Le Rubin 10, dévoilé en 2019, permet d’aller encore un peu plus bas. « Il s’agit d’un déchaumeur à deux rangées de disques avec lequel on travaillera généralement de 7 à 12 cm, voire jusqu’à 15 cm », explique François Dumonceau. Ici aussi, les disques sont disposés symétriquement les uns par rapport aux autres pour éviter tout déport latéral de l’ensemble « tracteur-outil ».

Par rapport au Karat 9, le Rubin 10 se montre moins polyvalent mais permet un débit de chantier plus important. De même, l’émiettement et la découpe des chaumes sont supérieurs. « C’est l’outil idéal pour incorporer la matière organique et pour le semis d’engrais vert, s’il est équipé du semoir SeedHub (200 ou 500 l) », poursuit-il. « Pour l’agriculteur, c’est un bon complément au Karat, à condition de vouloir investir dans un deuxième outil. »

Par rapport aux Koralin et Karat 9, le Rubin 10 permet une meilleure incorporation de la matière organique.
Par rapport aux Koralin et Karat 9, le Rubin 10 permet une meilleure incorporation de la matière organique. - J.V.

Côté conception, chaque disque (diamètre : 645 mm) est équipé d’une sécurité non-stop active avec amortisseur, afin de réduire la sollicitation du châssis. Entre les deux rangées de disques, une herse à peignes émiette et distribue la terre et la matière organique. « Une seconde herse peut précéder la première rangée de disques. Elle retient les résidus de récolte pour, ensuite, les relâcher progressivement au fur et à mesure du travail. La répartition de la matière organique sur la parcelle s’en trouve améliorée. » À l’arrière, des palettes de nivellement et un large choix de rouleaux complètent le tout.

Enfin, la charrue Juwel 8i peut être utilisée pour un travail peu profond, à la place d’un déchaumeur, selon les conditions rencontrées. « Il est envisageable de travailler à 15 cm de profondeur avec une charrue classique, ce qui permet de conserver la matière organique dans l’horizon supérieur. Il n’est pas toujours nécessaire de descendre à 20 ou 22 cm. »

«
Il est possible de travailler à seulement 15
cm de profondeur avec une charrue aussi
», rappelle François Dumonceau.
« Il est possible de travailler à seulement 15 cm de profondeur avec une charrue aussi », rappelle François Dumonceau. - J.V.

Dans une optique de préservation des sols, le constructeur évoque également le labour hors raie. « Disposer d’un gps est certes nécessaire lorsque l’on adopte cette technique. Mais on retiendra surtout que l’on peut équiper son tracteur de pneus larges, ce qui réduit la compaction. »

J. Vandegoor