Les «patatiers» français appelés à réduire de 15% leurs surfaces

L'activité de transformation ne devrait pas retrouver son niveau d'avant crise avant plusieurs mois, estime la filière française.
L'activité de transformation ne devrait pas retrouver son niveau d'avant crise avant plusieurs mois, estime la filière française. - M. de N.

Dans un communiqué du 6 octobre, l’Union française des producteurs de pommes de terre relève que la crise Covid-19 perturbe durablement le marché et estime que la demande industrielle « tardera à retrouver son niveau d’avant crise ».

L’activité de transformation a repris, mais un rythme de 85 % en moyenne par rapport à la normale. Elle ne devrait pas retrouver son niveau d’avant crise « avant plusieurs mois ». Et les surfaces contractualisées sont « attendues à la baisse...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct