Statistiques: nouvelle enquête agricole en cette fin octobre

Concernant le cheptel bovin, la statistique demeure établie, comme lors des années antérieures, sur la base des données disponibles dans Sanitel
Concernant le cheptel bovin, la statistique demeure établie, comme lors des années antérieures, sur la base des données disponibles dans Sanitel - M. de N.

Tous les agriculteurs et horticulteurs douvent recevoir, en cette fin de mois d’octobre, une lettre les invitant à participer à l’enquête générale agricole de Statbel, l’office belge de statistique.

Des données de référence, en réponse à un règlement européen

Ces dix dernières années, les agriculteurs et les horticulteurs ont pu se rendre compte de la réduction importante de leurs obligations statistiques. Aujourd’hui, la plupart des données statistiques nécessaires pour satisfaire aux obligations européennes proviennent de bases de données administratives et ne doivent donc plus être fournies par les agriculteurs et les horticulteurs. Aujourd’hui aussi, une enquête agricole générale n’est plus organisée qu’une seule fois tous les trois ou quatre ans.

L’enquête répond à un règlement européen obligatoire (Règlement 2018/1091 du Parlement et du Conseil européens du 18 juillet 2018 concernant les statistiques intégrées sur les exploitations agricoles). Aux niveaux national et européen, les statistiques établies sur la base d’enquêtes et de sources administratives constituent la référence pour le suivi de l’évolution de l’agriculture et sont utilisées par de nombreux acteurs du secteur agricole. Ces statistiques servent également à évaluer la politique agricole commune.

Dans l’enquête agricole générale, les données demandées concernent la main-d’œuvre, la diversification agricole, le mode de faire-valoir de la surface agricole utilisée, le cheptel, l’irrigation… À côté des parties communes, un nombre limité d’agriculteurs est également interrogé sur le logement des animaux et la gestion des déjections animales.

Le questionnaire en ligne guidera l’agriculteur ou l’horticulteur vers les seules questions pertinentes pour son exploitation. Certaines questions seront pré-remplies sur la base des données administratives disponibles.
Le questionnaire en ligne guidera l’agriculteur ou l’horticulteur vers les seules questions pertinentes pour son exploitation. Certaines questions seront pré-remplies sur la base des données administratives disponibles. - M. de N.

Un questionnaire limité « au strict nécessaire »

Le questionnaire ne couvre bien sûr que les informations qui ne peuvent pas être obtenues via des sources administratives déjà disponibles.

Ainsi, les données relatives au développement rural et à l’agriculture biologique proviennent entièrement de sources existantes.

Statbel ne demande plus de données sur les cultures mais les récupère de la déclaration de superficies (DS), à l’exception des questions concernant les différentes superficies en production horticole et les cultures énergétiques car ces informations ne sont pas disponibles dans la déclaration de superficies.

Pour le cheptel bovin, la statistique est toujours établie, comme lors des années antérieures, sur la base des données disponibles dans Sanitel. Le questionnaire comprend toutefois encore un volet sur les cheptels. En effet, Sanitel ne contient que les grandes catégories d’animaux. L’enquête 2020 permettra donc d’actualiser les statistiques sur certaines sous-catégories d’animaux, en respect avec la réglementation européenne.

Pour les porcs et les volailles, Statbel procède habituellement à une enquête annuelle auprès d’un échantillon d’éleveurs. Cette année, ces deux enquêtes séparées sont intégrées à l’enquête générale.

Un autre volet est consacré aux ovins, caprins et aux autres animaux.

La statistique sur le volume de la main-d’œuvre agricole est aussi actualisée. Cependant, les données administratives disponibles ne permettent actuellement pas de couvrir les besoins statistiques tels que prévus par le règlement européen.

Le module sur le logement des animaux et la gestion des déjections animales utilise au maximum les données administratives du Service Public de Wallonie agriculture ressources naturelles environnement. Ainsi les questions relatives aux importations et exportations d’engrais ont pu être supprimées.

Pour faciliter au maximum la tâche des agriculteurs et des horticulteurs, Statbel a donc limité le questionnaire au strict nécessaire. Statbel a aussi consulté des représentants des différents acteurs agricoles pour la formulation des questions plus techniques afin de les rendre plus compréhensibles et de lever toute ambiguïté. Le questionnaire a été conçu de manière à être le plus simple possible.

En pratique

Les agriculteurs et les horticulteurs seront invités à compléter le questionnaire en ligne. Celui-ci guidera l’agriculteur ou l’horticulteur vers les seules questions qui sont pertinentes pour son exploitation. Statbel prévoit un support téléphonique pour aider à remplir le questionnaire.

Les données individuelles fournies par les agriculteurs et les horticulteurs sont strictement confidentielles. Elles ne sont utilisées que pour établir des statistiques globales et anonymes.

Les résultats statistiques agrégés de l’enquête agricole générale seront accessibles à tous sur le site internet de Statbel.

Le direct

Le direct