David Clarinval désapprouve le projet de rachat de terres agricoles par la Région bruxelloise

David Clarinval désapprouve le projet de rachat de terres agricoles par la Région bruxelloise
J.V.

Les propos tenus ce lundi matin par le ministre bruxellois de l’Environnement, Alain Maron, ont suscité un vif étonnement de la part du ministre fédéral de l’Agriculture, David Clarinval. « Son annonce d’achat de terres dans les deux Brabants par la Région bruxelloise témoigne d’une conception médiévale du découpage et du fonctionnement de notre pays », déplore M. Clarinval. « Je regrette également, dans cette démarche que je désapprouve, une méconnaissance des ambitions de la PAC post-2020 qui souhaite privilégier l’accès à la terre par les jeunes agriculteurs ainsi que le soutien des petites et moyennes exploitations agricoles. »

« Pareille démarche ne ferait en outre qu’accentuer un peu plus encore l’envolée du prix des terres qui font déjà l’objet, aujourd’hui, d’une spéculation contraire aux objectifs d’une agriculture familiale et de proximité », poursuit le ministre fédéral. « J’appelle donc le ministre bruxellois de l’Environnement à renouer le dialogue avec ses homologues wallons et flamands. Je ne doute pas que ce sera l’occasion pour lui de découvrir la richesse des productions locales de ce pays, qui ne demandent qu’à trouver des débouchés à Bruxelles ou ailleurs. »

Le direct

Le direct