Accueil Potager

Au potager: la prégermination des semences, pas à pas...

En ce début mars, c’est le moment de semer sur couche chaude, sur tablette chauffée en serre ou dans un endroit chauffé et à forte lumière diffuse les légumes exigeants en chaleur. Du moins pour les jardiniers qui élèvent leurs plantes eux-mêmes.

Temps de lecture : 5 min

Parmi ces légumes exigeants sur le plan de la température, nous avons les tomates, les poivrons, les aubergines, concombres ou basilics qui germent bien à 20ºC ou un peu plus, et les laitues à température un peu plus basse. Suivront rapidement les céleris, choux-fleurs, choux brocolis ou persils. Notre édition du 28 janvier nous a proposé un calendrier des semis.

Dès que les plantules sont émergées, la luminosité devra être forte pour éviter que les tiges ne filent. Quand les feuilles cotylédonaires épanouies et la ou les premières vraies feuilles seront apparues, nous pourrons repiquer les plantules dans des godets, pots ou mottes pressées.

Le panais ne lève pas facilement si la température du sol est faible. La prégermination à la température de la maison est une solution pour les premiers semis.
Le panais ne lève pas facilement si la température du sol est faible. La prégermination à la température de la maison est une solution pour les premiers semis. - F.

N’oublions pas que ces manipulations devront être délicates, en évitant les lésions aux tiges. Il est préférable de tenir les plantules par leurs feuilles cotylédonaires qui terminent leur fonction que par les tiges qui devront être l’axe principal de la plante durant toute la saison.

Et la prégermination ?

La prégermination des semences est surtout intéressante pour les espèces qui germent lentement et qui devront être semées en pleine terre. Elle présente plusieurs avantages. Il n’est pas nécessaire de chauffer une serre complète si seul le pot en germination est placé dans un local chauffé de la maison. Le taux de germination est meilleur lorsque les conditions d’humidité et de température sont idéales pour l’espèce, de plus, la levée y sera plus régulière et homogène. Un exemple parmi d’autres, la carotte primeur.

Pour les plantes supportant bien le repiquage, il est aussi facile de faire germer directement dans les terrines classiques et de placer celles-ci en situation bien éclairée dès le début de la levée.

L’oignon, le poireau, le panais et le persil sont aussi des espèces dont la germination est longue au printemps ; leur prégermination peut être intéressante.

Lorsque le point blanc du germe est visible, le semis aura lieu dans la terre d’accueil (couche, serre, etc.). La radicule s’épanouira dans cette terre pour permettre le développement normal de la plante. Chaque jour, il faudra surveiller la germination pour éviter d’obtenir des plantes trop germées, filées.

Chaque jardinier a sa méthode. Les bocaux ont les avantages de permettre une bonne vision de la germination et de maintenir constante l’humidité du terreau ou du sable fin de germination. Pour les fines semences, nous humectons les parois du bocal avec de la vapeur, laissons rouler les semences à faire prégermer sur cette paroi avant de combler le bocal de terreau légèrement humecté. Les semences germeront au contact de la paroi et seront donc bien visibles.

Lors du semis, on extrait les semences et le terreau en s’aidant d’un fin jet d’eau. Le semis se fera dans un sillon de bonne structure de sol, et sera recouvert de terreau de couleur sombre (chaleur) et sera tassé par un simple arrosage.

Le sol doit être parfait pour accueillir les semences prégermées. Si la terre reste compacte quand on la serre dans le poing, elle n'est pas suffisamment ressuyée, il faut attendre.
Le sol doit être parfait pour accueillir les semences prégermées. Si la terre reste compacte quand on la serre dans le poing, elle n'est pas suffisamment ressuyée, il faut attendre. - F.

Alors que les semences ont été mises à prégermer, nous pouvons déjà préparer la terre d’accueil, y tracer les sillons, dès que les conditions le permettent. En couches ou en serre froide, le sol est protégé des pluies. En plein air, la pose préalable d’une protection contre l’excès de précipitations est nécessaire. Le sillon doit être prêt pour le semis dès que le point blanc apparaît sur les semences en prégermination. La levée se fera très rapidement, durant les jours suivants.

La prégermination concerne aussi les plants de pommes de terre hâtives. Ceux-ci seront installés sur des clayettes à une température de l’ordre d’une quinzaine de degrés et sous une forte lumière diffuse. Les germes seront alors trapus (0,5 à 1 cm de longueur) et résisteront bien à l’opération de plantation.

Si le jardinier veut respecter la tradition de planter à la Saint-Joseph (19 mars), il peut protéger l’espace destiné à sa parcelle de pommes de terre hâtives d’un film plastique solidement fixé (gare au vent!) et disposé pour permettre l’évacuation des eaux de pluie. C’est surtout souhaité s’il dispose d’un terrain qui ne se draine pas très bien. Si le sol est froid et humide, il est préférable de planter les hâtives à une autre date.

Le voile de forçage permet de protéger les plantules dès la levée. Son emploi complète parfaitement la prégermination.
Le voile de forçage permet de protéger les plantules dès la levée. Son emploi complète parfaitement la prégermination. - F.

Acheter des semences prégermées ?

Nous pouvons acheter des semences prégermées. Elles ont subi chez le semencier des opérations contrôlées qui vont initier la germination sans la mener jusqu’à son terme. Ces techniques sont utilisées aussi pour les semences professionnelles. Le principe: la dormance est levée, le lot atteint un stade de prégermination qui permet une levée plus homogène. Ces opérations sont délicates et coûteuses, elles sont réalisées sur de très bons lots de semences.

Les semences prégermées se conservent moins longtemps que les semences ordinaires, la date indicative sur l’emballage en tient compte.

Les avantages de la prégermination pour les semis précoces

Les semences sont prégermées et lèvent plus rapidement après le semis en place. Nous gagnons en précocité, mais surtout en taux de levée et en réussite. Les lignes de semis sont visibles bien plus rapidement, facilitant les premières opérations de désherbage. Pour les semis de milieu de printemps et d’été, les avantages de la prégermination sont moins nets.

F.

A lire aussi en Potager

Semée sur place, la betterave potagère a peu souffert du manque d’eau en été

Potager Parmi les légumes du potager, la betterave est une des espèces qui a peu souffert du manque d’eau en été. Nous avions pu constater la fanaison du feuillage lors des après-midi très chauds. Le lendemain matin, le prélèvement d’eau en profondeur permettait aux plantes de récupérer. C’est surtout vrai pour les cultures semées sur place. pour les cultures plantées, l’opération de transplantation a brisé la racine pivotante et les racines secondaires percent le sol moins profondément. Les plantes ont eu davantage besoin d’arrosages.
Voir plus d'articles