Un foyer de grippe aviaire détecté à Waregem

Un foyer de grippe aviaire détecté à Waregem

Au sein de la zone tampon, toutes les volailles et autres oiseaux doivent être placés dans des bâtiments fermés et y être maintenus, le déplacement d’oiseaux et d’œufs sont interdits sauf pour le transit. Les professionnels et les particuliers qui possèdent des oiseaux dans cette zone sont tenus, endéans les 24 heures pour les premiers et les 48 heures pour les seconds, de réaliser un inventaire qui reprend le nombre d’animaux détenus par espèce. Selon l’Afsca, cette contamination montre que le virus de la grippe aviaire n’a pas totalement disparu de Belgique et que la prudence doit rester de mise. Depuis le 12 mars, plus de 50 oiseaux sauvages retrouvés morts ont été testés négatifs à la grippe aviaire. Cela prouve que le risque de contamination par les oiseaux sauvages est suffisamment faible pour qu’aucune mesure supplémentaire ne soit prise sur le reste du territoire. L’agence rappelle toutefois que les propriétaires privés en Belgique doivent continuer à nourrir et abreuver leurs volailles à l’intérieur. Le marchand concerné était présent sur plusieurs marchés. L’Afsca demande donc aux personnes ayant acheté des volailles aux marchés de La Louvière, Soignies, Wavre, Péruwelz, Binche, Charleroi et Gognies-Chaussée (France) d’être attentives et de contacter leur vétérinaire si des symptômes tes que des problèmes respiratoires, des yeux larmoyants ou une perte d’appétit apparaissent. Tel qu’il circule actuellement, et depuis des années maintenant, le virus de la grippe aviaire n’est plus transmissible aux humains. La consommation de viande ou d’œufs contaminés ne présente donc absolument aucun risque.

Le direct

Le direct