Craintes pour le secteur de la volaille: non aux restrictions commerciales de l’Afrique du Sud

L’Afrique du Sud pointée du doigt par le parlement européen
L’Afrique du Sud pointée du doigt par le parlement européen

Droit d’importation et de sauvegarde

Les opérateurs de l’UE reprochent à l’Afrique du Sud de contrevenir à l’accord de partenariat économique UE-CDAA (Communauté de développement de l’Afrique australe), en vigueur depuis juin 2016, en abusant des mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS), y compris le maintien de l’embargo en raison des risques d’influenza aviaire hautement pathogène dans certains États membres, et en imposant un droit d’importation de sauvegarde de 35,3 %.

La Commission à la rescousse

Au regard de ces obstacles commerciaux, le commissaire a assuré que les services de la Commission exploraient toutes les voies possibles pour résoudre les problèmes liés aux mesures SPS, antidumping et de sauvegarde, dans le but de préserver les avantages de l’accès au marché découlant de l’accord.

Attention à l’influenza aviaire

Il précise que l’UE a déjà lancé une procédure bilatérale de règlement des différends dans le cadre de l’accord UE-CDAA afin de rétablir une conformité totale. Mais Valdis Dombrovskis ajoute que dans cette procédure il est important que les États membres se conforment aux exigences du code terrestre de l’Organisation mondiale de la santé animale pour qu’in fine, ils soient déclarés indemnes d’influenza aviaire hautement pathogène.