La récolte des pommes et des poires a débuté plus tardivement que d’habitude

La récolte des pommes et des poires a débuté plus tardivement que d’habitude

L’effervescence règne ces jours-ci autour des vergers de la région de Saint-Trond, haut-lieu de la culture fruitière en Belgique. Quelque 90 % de la production belge de poires se situe en effet en Flandre, pour 10 % en Wallonie. La récolte marque le terme d’une saison qui n’a pas été de tout repos, avec du gel en avril, un printemps maussade et un été particulièrement humide.

Des conditions de culture loin d’être idéales qui expliquent la récolte plus faible de poires. La production est attendue à 295.000 tonnes, soit 25 % de moins que l’an dernier.

La récolte sera tout aussi mauvaise aux Pays-Bas, autre gros producteur européen de poires, et pire encore en Italie, premier producteur du Vieux Continent. Avec 1,6 million de tonnes, la production européenne de poires est historiquement faible. Mais cela pourrait pousser les prix de vente vers des niveaux très élevés.

Pour les pommes, par contre, la récolte 2021 s’annonce plus importante qu’en 2020. Les pommes belges pèsent ainsi 192.000 tonnes, en hausse de 14 % par rapport à l’année précédente malgré des superficies de culture en recul (près de 3 % en moins, à 5.348 hectares).

Belga

Le direct

Le direct