Les stocks de blé au plus bas chez les grands exportateurs

La production mondiale se situe néanmoins à niveau record.  Seuls les stocks des principaux exportateurs reculent.
La production mondiale se situe néanmoins à niveau record. Seuls les stocks des principaux exportateurs reculent. - J.V.

«  L’estimation de la récolte de grains dans le monde en 2021-22 est réduite de 3 millions de tonnes (Mt) (par rapport au mois précédent), incluant des baisses en blé et orge (principalement pour l’Iran et l’Algérie), mais une augmentation en maïs (tiré par les États-Unis) », selon son rapport.

À 2.287 Mt de grains, la production mondiale se situe néanmoins à niveau record, à la fois en blé avec 777 Mt (773 Mt l’an dernier) et maïs avec 1.212 Mt (1.126 Mt l’an dernier). Les stocks sont évalués à 600 Mt de grains fin 2021-22 (contre 602 Mt fin 2020-21). « Alors que les stocks mondiaux de blé ne devraient être que légèrement inférieurs au pic historique de l’an dernier, ceux des principaux exportateurs pourraient être à leur plus bas niveau sur neuf ans », indique encore le rapport.

Conséquence : le marché reste sous tension. « Soutenu par le resserrement de l’offre chez les principaux exportateurs, le sous-indice de prix CIC pour le blé a augmenté de 5 % (en un mois), atteignant son plus haut niveau depuis plus de dix ans. »