Phytofar devient Belplant

Martin Van Gheluwe (à gauche) a cédé sa place de président à Sylvain Moissonnier.
Martin Van Gheluwe (à gauche) a cédé sa place de président à Sylvain Moissonnier.

Durant cette assemblée générale, Martin Van Gheluwe (Syngenta), le président de Phytofar, a retracé l’évolution de la boîte à outils des solutions de protection des plantes disponibles pour les agriculteurs. En 100 ans, de nombreux changements sont intervenus : du travail manuel des femmes et des enfants dans les champs à de nouveaux produits, en passant par les drones du futur proche.

De même, plusieurs changements sont à épingler du côté de l’Association belgo-luxembourgeoise de l’industrie de la protection des plantes. Martin Van Gheluwe a en effet fait ses adieux après trois années de présidence et 45 années d’activité dans le secteur (inter)national des semences et de la protection des plantes.

En accord avec le pacte vert

La nomination de M. Van Gheluwe en tant que président de Phytofar coïncidait avec l’annonce du pacte vert pour l’Europe. À ses yeux, cette réforme est parfaitement réalisable, à condition de laisser le temps nécessaire à la transition et moyennant la contribution ô combien importante de tous les secteurs pour assurer la disponibilité de la boîte à outils diversifiée et complète de solutions de protection des plantes pour l’ensemble des agriculteurs et horticulteurs.

Le secteur investit déjà beaucoup dans un large éventail de produits et services de support, aussi numériques : biostimulants et produits de biocontrôle qui soutiennent la nouvelle génération de ressources créées par l’homme ; mesures d’encadrement de la durabilité comme les buses anti-dérive et les zones tampons ; mesures visant à lutter contre l’érosion et à favoriser la biodiversité ; introduction de systèmes de remplissage fermés destinés à réduire le déversement de produits ; moyens technologiques innovants pour analyser le sol et permettre une pulvérisation ciblée, et ainsi garantir la sécurité de l’utilisateur… La combinaison de ces nouveaux produits, techniques et mesures durables est la seule voie vers une agriculture sans impact pour l’homme, la nature et la biodiversité.

Sylvain Moissonnier à la tête de Belplant

Par ailleurs, à l’occasion de cette assemblée générale, Phytofar a adopté un nouveau nom : Belplant. Un nouveau logo vert, laissant apparaître un sillon, l’accompagne. Les missions de l’association, elles, ne changent pas : ses membres souhaitent toujours construire la confiance envers des solutions de protection des plantes sûres et durables ; être un secteur clé de la production d’aliments de bonne qualité et abordables, avec le moins de pertes possible et une empreinte écologique minimale, et être un partenaire fiable dans le débat public.

En parallèle, Martin Van Gheluwe a passé le flambeau de président à Sylvain Moissonnier (Bayer Crop-Science) qui entend poursuivre les missions de son prédécesseur et de Belplant.

Le direct

Le direct