Les changements climatiques, fil rouge de la prochaine Foire agricole de Libramont

Les changements climatiques, fil rouge de la prochaine Foire agricole de Libramont

Impact du réchauffement sur la croissance et la santé des arbres, périodes plus fréquentes de sécheresse ou de fortes précipitations, coulées de boue, nouveaux ravageurs et maladies, plantes invasives... les défis posés aux agriculteurs et sylviculteurs par les changements climatiques sont légion. «Le thème de cette édition, ’Cultivons le climat’, est un thème mixte qui rejoint autant les préoccupations du monde de la forêt que celles du monde des agriculteurs», résume Jean-François Piérard, l’ancien secrétaire général et désormais président de la Foire de Libramont. Mais ces changements peuvent également représenter des opportunités pour les agriculteurs et sylviculteurs, poursuit l’organisateur, non sans rappeler que les forêts et, on le sait moins, les prairies permanentes, représentent des puits de carbone précieux dans la lutte pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ce thème climatique sera décliné de manière transversale au travers notamment une exposition, des conférences, un jeu familial «Climatic pursuit» et divers stands.

Parmi les nouveautés de 2017, le système de parcours sera élargi, avec des parcours «bio», «lait», «élevage», «santé animale», «innovation», avec une attention particulière sur le concept d’agriculture «connectée», et un parcours «famille». Pour les enfants et leurs parents, une «ferme enchantée», et son «espace caresse», permettront à nouveau d’approcher de près les animaux de la ferme. Enfin, l’événement agricole ardennais sera, comme d’habitude, le théâtre de divers rendez-vous, comme les traditionnels concours de races bovines, dont le concours «Blanc bleu belge», ou le concours consacré au cheval de trait ardennais, historiquement à l’origine de la Foire de Libramont.

«L’édition 2017 sera une foire extrêmement renouvelée, avec l’accent mis sur l’innovation et les nouveautés», promet Natacha Perat, manager de la Foire. Plus de 800 exposants sur le champ de foire et 200 démonstrateurs en forêt sont déjà inscrits pour cette édition 2017. Si le nombre d’exposants sur le champ de foire est en hausse par rapport à l’année dernière, de 789 à 804, 1% de la surface d’exposition est encore libre. «On constate une certaine prudence chez certaines firmes qui se traduit par une réduction de leur surface d’exposition», explique la directrice commercial de la Foire, Caroline Willems.

Les démonstrations forestières se dérouleront quant à elles sur le territoire de la commune de Bertrix, comme il y a deux ans, mais cette fois autour d’un double circuit de huit kilomètres entre Bertrix et Auby-sur-Semois. Y sont prévus des concours de débardage au cheval, de sculpture à la tronçonneuse ou encore de bûcheronnage avec plusieurs équipes, dont deux féminines, venant des quatre coins de l’Europe. «Le cadre des ces démonstrations forestières sera encore un peu plus beau qu’il y a deux ans, avec un circuit situé entre les plateaux ardennais et la vallée de la Semois», annonce Denis Collard, l’échevin bertrigeois en charge des forêts.

Le rendez-vous ardennais du monde agricole devrait à nouveau attirer cette année quelque 200.000 visiteurs, et même près de 240.000 en tenant compte des journées en forêt, parmi lesquels un tiers de visiteurs professionnels.

Le direct

Le direct