De nouvelles fiches synthétiques à disposition

pour bien identifier les zones tampons par culture

Ces fiches synthétiques comprennent les listes des produits de protection des plantes agréés par culture de même que la largeur de leurs zones tampons spécifiques. Elles permettent de cette manière de s’assurer des zones tampons à respecter en fonction des caractéristiques de la parcelle à traiter, des produits et du matériel anti-dérive utilisés.

Rappelons que la zone tampon d’un produit phyto doit être respectée dans deux situations :

1) le long des cours d’eau (classés ou non, rectifiés ou non), des étangs, des lacs, des mares et des masses d’eau artificielles. Il s’agit de la 1ère colonne reprise à la droite de celle des produits répertoriés dans ces fiches, dont un exemple est fourni par le tableau 1.

2) le long des fossés de bord de route ; le long des fossés de drainage et des wateringues ; le long des terrains revêtus ou meubles sujets au ruissellement et reliés à un collecteur (trottoirs, voiries, graviers, pavés, talus…). Il s’agit de la 2e colonne à la droite de celle des produits répertoriés dans ces fiches.

Au-delà de l’obligation légale de réduction de la dérive de 50 % dans toutes les situations, il est possible, dans certains cas, de réduire davantage la largeur de la zone tampon, moyennant l’utilisation d’un matériel anti-dérive de 75 % ou 90 %.

En outre, quand un produit représente un risque de toxicité envers des organismes non ciblés (insectes ou plante), un pourcentage minimum d’anti-dérive est à respecter et cela sur toutes les parcelles traitées, qu’il y ait ou non de l’eau, un fossé ou un terrain relié à un collecteur à proximité de la parcelle. Il s’agit de la 3ème colonne dans les fiches.

Ces fiches sont disponibles gratuitement sur le site www.protecteau.be ou auprès des conseillers de cette asbl. Elles ont été créées pour les cultures de froment d’hiver, d’épeautre, d’escourgeon, de betterave, de maïs, de pomme de terre, de colza, de pois et de chicorée. D’autres suivront.

Le direct

Le direct