Le Championnat de Belgique pour Jeunes Chevaux

Notre « grande semaine » nationale regroupe les championnats de saut d’obstacles, de dressage, les concours d’élevage, le saut en liberté des 2 et 3 ans et celui pour la Médaille du Roi.

La plus grosse catégorie reste toutefois celle des jeunes chevaux de saut d’obstacles, qui étaient 800 au départ de leur championnat le lundi 12 août.

Les 4 ans

Les premiers finalistes de ce championnat de Belgique furent les 4 ans, qui étaient 47 au départ de leur finale, après deux parcours qualificatifs avec un double sans faute.

Après le premier parcours de cette finale, 13 couples n’eurent aucune pénalité. Un barrage décisif apporta le titre très prisé d’Elite à 10 jeunes sujets talentueux :

Denzelnoor Z/Peter Schollaert, Perfect Edition de Muze/Brent Van Damme, Jolie de Papignies/Michael Wattiez, Fletcher ter Wilgen Z/Virginie Thonon, Parise Van den Dael/Frederik Dekens, Palmiro de Muze/Robinson Maupiler, Pastelle van ’t Zijp/Brent de Smit, Hopes are High/Thoams Thormetcheck, Soirée de l’Esprit Z/Jelle Sappin, Pippa van de Zandhoeve/Steven Van Meersche.

Vous les retrouverez sur www.equibel.be avec leur pedigree. Avec cinq élites, le BWP demeurre le fournisseur principal, suivi de Zangersheide avec trois chevaux, le Studbook SBS et AES, avec chacun un cheval.

Les 5 ans

Tout comme chez les 4 ans, près de 200 individus de 5 ans étaient au départ de ce championnat de Belgique, ils furent 47 au départ de leur finale le dimanche 18 août. Vingt-trois couples se disputèrent le barrage et ce fut le BWP Okky Blue Z (VDL Zirocco Blue/Emilion) qui remporta la mise sous la selle de Pieter Kennis. Janieta P (KWPN – Kannan/Diarado) avec Nadège Janssen et Dylano van de Heide Z (Denzel van het Meulenhof/Feinschnitt I van de Richter, monté par Steven Verwaeren), se sont emparés de la deuxième et de la troisième place du podium.

La délégation des produits de Baloubet du Rouet, soutenue par ses fils Balou du Rouet et Bisquet Balou van de Mispelaere était la plus importante avec 7 représentants. Diamant de Semilly et Kannan avaient trois produits dans cette finale. Encore une preuve que les éleveurs continuent à faire confiance aux valeurs sûres. Dans la plus jeune génération, I Am Moerhoeve’s Star, Marius Claudius et Dieu Merci van T&L, étaient représentés chacun par 2 produits.

Les 6 ans

La finale du Championnat de Belgique des jeunes chevaux de 6 ans vit le sacre de la jument Conmitage (OS – Conthargos/Armitage, montée par Manuel Thiry dans un barrage avec 18 couples au départ. La jument BWP Noortje van het Houterhof (Emerald van ’t Ruytershof x Orlando) se classa deuxième avec Stijn Timmerman, devant la BWP Nikita van ’t Hof ter Doorn (Tonixe x Deauville van T&L), montée par Jorik Vervoort.

La diversité des pères fut plus grande ici. Toutefois, Baloubet du Rouet était encore présent avec deux produits.

Les 7 ans

Parmi les 40 partants, seuls 6 barragistes eurent à faire à un parcours très technique dans l’épreuve finale pour les 7 ans. Grégory Wathelet s’empara du titre avec Argentina de la Marchette (Acajou de la Marchette/Del Piero PB. La deuxième place fut pour Stef Bossaerts avec Mr Jones (BWP – I’m Special de Muze x Vertigo de St. Benoît), sous la selle de Stef Bossaerts.

En marge de l’événement, une « petite finale » se dispute chaque année entre les couples qui ont raté de justesse leur qualification pour la finale.

Une mention particulière pour la performance du cavalier Benny Naessens. Ce dernier remporta la petite finale des 7 ans avec la très bonne jument Valentina de Sarlar Z (Verdi TN/Obourg). Il se classa également à la première et à la deuxième place de la petite finale des 6 ans avec respectivement – encore un produit Z – Corlabella EDM (Corland x Parco) et O Star van Dassegem (BWP – Quick Star x Clinton).

Nous mettrons à nouveau les concours d’élevage en évidence dans un prochain article, avec une analyse des résultats du Championnat de Belgique d’élevage et du saut en liberté des 2 et 3 ans à Gesves, prélude sans aucun doute du grand concours d’élévage de Ghlin mi-septembre, sous le signe de la qualité en continuité.

Patricia Parrein – Borgenon

Le direct

Le direct