Accueil pommes de terre

Interpom 2022: le salon de la collaboration pour une croissance saine de la pomme de terre

Interpom aura lieu les 27, 28 et 29 novembre à Kortrijk Xpo et sera une fois de plus – et pour la seconde année consécutive du fait de la crise du Covid- le lieu de rencontre international incontournable pour tous les professionnels du secteur de la pomme de terre. Non moins de 315 exposants issus de 15 pays seront présents et présenteront leur assortiment spécifique de produits, machines, services, technologies numériques et solutions innovantes pour l’ensemble de la chaîne de la pomme de terre.

Temps de lecture : 6 min

Pour les professionnels de la pomme de terre, il s’agira encore d’une occasion unique de discuter des dernières tendances du marché, de l’évolution des prix et des innovations avec leurs collègues.

Le salon affiche complet

L’événement occupe l’ensemble du complexe de Kortrijk Xpo et tous les stands des 7 halls d’exposition seront occupés. L’envie du secteur de se retrouver et de préparer la saison à venir est clairement affichée. La moitié des exposants viennent de l’étranger et toutes les grandes marques seront présentes. Une forte croissance du nombre de visiteurs est également attendue par rapport à la 20e édition, exceptionnellement reportée qui avait été organisée en 2021.

La collaboration pour une croissance saine

À travers le thème « Towards healthy growth », l’organisation a pour volonté de mettre l’accent sur la responsabilité qui incombe à chaque maillon de la chaîne d’œuvrer ensemble à une croissance durable, responsable, et donc saine. Une « croissance saine » renvoie à la manière dont nous cultivons, à l’utilisation des terres, à une croissance socialement responsable, mais aussi à un transport et à un traitement durables, à une utilisation d’énergie produite de manière autonome et à une gestion responsable de l’eau. Ajoutez à cela le caractère extrêmement sain de la pomme de terre en tant que « bombe alimentaire », et voilà le tableau complet.

La pomme de terre, le « vieil or »

« Chaque année apporte son lot de défis à relever dans le monde de la pomme de terre, mais cette année a été particulièrement difficile. La saison extrêmement sèche a en effet entraîné une baisse significative des rendements. Mais heureusement, nous avons connu un mois de septembre favorable et les conditions de récolte ont été excellentes. En réalité, ce sont la guerre en Ukraine et la crise énergétique qui nous donnent le plus de fil à retordre. Les coûts moyens au niveau des exploitations ont augmenté de 80 %, avec des pointes pour l’énergie allant jusqu’à 300 %. Il s’agit là d’une situation sans aucun précédent. Une augmentation soudaine de 10 % des frais de personnel n’avait pas été observée depuis 40 ans non plus. À l’heure où les céréales sont apparemment devenues le nouvel or, il me semble opportun de bien souligner que la pomme de terre est depuis longtemps notre « vieil » or et que nous souhaitons que les choses restent ainsi. S’il y a bien une leçon à tirer de cette succession de crises, c’est que nous avons plus que jamais besoin d’une approche et d’une vision intégrées de l’avenir de la production de pommes de terre dans notre pays. Tous ensemble, nous devons être à même de continuer sur la voie d’une croissance saine, et c’est donc ce dont il doit être question sur chaque stand à Interpom », affirme Christophe Vermeulen, CEO de Belgapom.

Tous les stands des 7 halls d’exposition seront occupés.
Tous les stands des 7 halls d’exposition seront occupés.

Les défis du secteur stimulent les innovations

L’innovation est absolument indispensable si l’on veut connaître une croissance saine et durable et surmonter les défis actuels tels que le changement climatique, le stress hydrique, la pénurie d’engrais, la main-d’œuvre insuffisante et l’augmentation des coûts des matières premières et de l’énergie. En collaboration avec un groupe d’experts indépendants, Interpom a sélectionné une série d’innovations incontournables parmi celles présentées par les exposants, qui apportent non seulement une valeur ajoutée à l’utilisateur, mais qui profitent aussi à l’ensemble de la chaîne de la pomme de terre. Ces innovations seront mises en évidence au salon par le biais d’un parcours baptisé Innovation Tour.

L’envie du secteur de se retrouver et de préparer la saison à venir est clairement affichée.
L’envie du secteur de se retrouver et de préparer la saison à venir est clairement affichée.

Séminaires : de la sécheresse à l’inflation des prix

Le programme des séminaires a été élaboré par Belgapom et est axé sur le partage de connaissances. Des sujets à la fois très actuels et des projets innovants seront abordés. Les sessions seront proposées dans la langue de l’intervenant :

Le dimanche 27 novembre :

– La valeur ajoutée de l’interprofession Belpotato.be : acquis, défis et perspectives, par Steven De Cuyper & Jean-Pierre Van Puymbroeck (Belpatato) (à 11h-NL/FR).

– Vision d’une agriculture innovante pour l’avenir – en prévision de 2030, par Jan de Keyser (BNP Paribas Fortis) (à 11h30-NL).

– Perception de la durabilité du secteur belge des pommes de terre, fruits et légumes, par Katrien De Nul (VLAM) (à 12h-NL).

– Innovation et services dans le domaine de la protection des cultures au profit de l’agriculture, du climat et de la biodiversité, par Peter Jaeken (Belplant) (à 12H30-NL).

– Changement climatique et pommes de terre : les biostimulants peuvent-ils être utiles ?, par Geert Haesaert (UGent) (à 14h-NL).

– Coopération dans le secteur agricole néerlandais par Andries Middag (Vavi) (à 14h30-NL).

– La première Journée internationale de la pomme de terre, une célébration unique de la pomme de terre, par André Devaux (Cip) (à 15h30, FR-ENG).

Le lundi 28 novembre :

– Les nouvelles fonctionnalités de WatchITgrow, par Jürgen De Cloedt, Isabelle Piccard (Vito) ‘à 11h-NL).

– Irriguer les pommes de terre en utilisant des sources alternatives d’eau, par Tim De Cuypere (Inagro) (à 11h30-NL).

– La fertilisation des pommes de terre, des opportunités parmi les défis à relever, par Bram Vannevel (Inagro) (à 12h-NL).

– L’élimination du phosphore contenu dans les eaux usées provenant de la transformation des pommes de terre, par Jan Dries (Universiteit Antwerpen) (à 12h30-NL).

– Agroecology principles and practice, preliminary solutions for potato, par Alain Peeters (Rhea) (à 14h-FR).

– How European potato processors are driving sustainability from farm to fork par Nuria Moreno (Euppa) (à 14h30-ENG).

– Le secteur mise sur l’utilisation durable de l’eau – quelques études de cas, par Imca Sampers (VEG-i-TEC) (à 15h30-NL).

– Patat’Up – Vers la production d’une pomme de terre bas intrants, par Vincent Berthet, Feriel Ben Abdallah (Fiwap / Cra-w / Patat’Up) (à 16h-FR).

Le mardi 29 novembre

– ADAPT (Accelerated Development of multiple-stress tolerAnt PoTato), par Romans Vorss (Europatat) (à 11h-ENG).

– MiNiMax : Tirer le meilleur parti de la minéralisation de l’azote provenant de la matière organique du sol, par Jeroen De Waele (PCA) (à 11h30-NL).

– L’intégration de la circularité dans le secteur de la pomme de terre avec le Living Lab Circular d’Inagro, par Reindert Devlamynck (Inagro) (à 12h-NL).

– The Supply Challenge in the Global Potato Market par Cedric Porter (World Potato Markets) (à 12h30-ENG).

– La certification Vegaplan : état de situation et nouvelles évolutions, par Brigitta Wolf (Vegaplan) (à 14h30-FR).

– Des mesures climatiques adaptées aux cultivateurs de pommes de terre : ce que nous apprennent les premières analyses climatiques du projet Klimrek, par Anne-Sophie Sacré (Ilvo) (à 15h30-NL).

Retrouvez le programme complet et planifiez votre visite sur www.interpom.be.

A lire aussi en pommes de terre

Signature de la nouvelle Convention pommes de terre bio robustes 2022 – 2026

pommes de terre Le 17 novembre dernier était un jour très important pour l’ensemble du secteur de la pomme de terre bio aux Pays-Bas. La signature de la nouvelle convention (ou «  Convenant  ») pommes de terre bio robustes a enfin été faite, après un retard dû notamment à la période Covid-19, chez l’un des signataires, à savoir la firme Plantera à Marknesse (Noord Oost Polder, Flevoland).
Voir plus d'articles