Accueil Economie

Fruits et légumes, miel, volaille, oeufs…Nouvelles normes de commercialisation

Attendues initialement en octobre 2022, la commission a proposé le 21 avril, malgré la technicité du dossier, plusieurs révisions des normes de commercialisation de l’UE pour un certain nombre de produits agroalimentaires. Cela concerne les fruits et légumes, les jus de fruits et les confitures, les volailles, les œufs ou encore le miel.

Temps de lecture : 1 min

Pour le miel, Bruxelles a proposé, dans la perspective de la modernisation de la directive miel, de rendre obligatoire l’étiquetage de l’origine des mélanges de miel.

Cette mesure permettra un étiquetage plus précis en indiquant les pays exacts de production et la part de chacune de ces origines, alors qu’actuellement il est seulement possible d’indiquer une origine « UE » ou « hors UE ».

Les ministres de l’Agriculture et le Copa-Cogeca avaient à plusieurs reprises appelé Bruxelles à modifier la législation dans ce sens afin de faire face aux fraudes pratiquées dans les miels importés. L’étiquetage de l’origine sera également obligatoire pour les fruits à coque et les fruits secs, les bananes mûres, ainsi que les fruits et légumes parés, transformés et coupés.

Pour les confitures et marmelades, la teneur minimale en fruits passera de 350 à 450 g/kg de produit fini (550 g pour les produits de qualité supérieure). Enfin, le marquage des œufs se fera directement à la ferme afin d’améliorer la traçabilité.

A lire aussi en Economie

Du bœuf wallon à la cantine de l’Epasc!

Conso Manger de la viande provenant directement des élevages ? C’est le pari réussi de l’école provinciale d’agronomie et des sciences de Ciney (Epasc). En effet, dorénavant les 820 élèves que compte cette école peuvent retrouver ce produit 100 % wallon dans leur cantine. Une manière de s’alimenter saine et durable qui semble avoir convaincu ces agriculteurs en herbe !
Voir plus d'articles