Accueil Ovins, caprins

Appel à candidatures: s’installer ou développer son troupeau ovin?

Dans le cadre du Plan de relance de la Wallonie, le Collège des Producteurs soutient des projets d’installation ou de développement de troupeaux ovins, à travers un appel à candidatures.

Temps de lecture : 2 min

L’ambition de ce projet : redynamiser l’offre wallonne en produits ovins (viande et lait) en appuyant des éleveurs ou futurs éleveurs vers une production plus professionnelle. Cette professionnalisation sera définie par une augmentation d’au moins 100 brebis en production viandeuse ou au moins 30 brebis en production laitière.

Un suivi personnalisé sera proposé à ces nouveaux éleveurs au travers de tout un panel de services. Les candidats sélectionnés pourront bénéficier d’un accompagnement par le Collège des producteurs ainsi que de différents services normalement payants (coaching, analyses sanitaires, échographies, logiciel de gestion…) fournis par des structures d’encadrement (Eleveo, Arsia, Fourrages Mieux, Comité du lait, DiversiFERM), et ce pendant 2 ans. Des formations (chiens de troupeau, gestion du pâturage ovin…) et plusieurs voyages d’études seront organisés en France pour profiter de l’expertise de nos voisins ainsi que pour découvrir des installations et techniques parfois bien différentes de chez nous. Et du matériel sera mis en prêt chez les éleveurs afin de s’acclimater à des outils essentiels en élevage ovin professionnel tels qu’un coupe onglons électrique, une cage de retournement ou encore une balance numérique.

Pour pouvoir bénéficier de cet appui, les candidats doivent déjà être liés à une structure agricole existante (avec ou sans moutons) et/ou posséder un numéro de troupeau ovin. Le troupeau doit être constitué de maximum 75 brebis viande ou 20 brebis laitières au 30/06/2022 et devra avoir augmenté de minimum 100 brebis viande ou 30 brebis laitières en décembre 2025.

Pour participer ?

Téléchargez le formulaire d’inscription sur le site du Collège des Producteurs, complétez-le et renvoyez-le à benjamin.lefevre@collegedesproducteurs.be pour le 1er décembre 2023 au plus tard.

A lire aussi en Ovins, caprins

Vacciner ou l’art de prévenir tôt plutôt que guérir tard

Ovins, caprins Vacciner n’est pas aussi anodin qu’il n’y paraît. Cet acte doit, en effet, être réfléchi en tenant compte de divers paramètres, tels que les pathogènes ciblés, l’âge du cheptel, l’état de santé des animaux… Il doit également s’envisager lorsque le troupeau semble sain mais pourrait être menacé par un pathogène émergent ou réémergent, ou en cas de risques liés à l’achat d’un animal.
Voir plus d'articles