Accueil Equipements

Au Mécanic’show, du matériel toujours plus simple à utiliser

Sous l’œil attentif des petits et des grands, la grand-messe des innovations a réuni pas moins de 19 machines. Celles-ci ont participé à quatre représentations dont la dernière s’est clôturée par la traditionnelle remise des diplômes du Mecanic’show. Revenons cette semaine sur le matériel de récolte, de désilage et dédié à l’entretien des espaces verts.

Temps de lecture : 11 min

Après le matériel de traction, travail du sol, semis, pulvérisation et épandage présenté dans notre dernière édition, découvrons cette semaine les autres innovations sélectionnées par la Commission « Machines et Produits » de la Foire de Libramont

Matériel de récolte

Dans cette catégorie, une presse et trois ensileuses ont remporté une distinction.

Pöttinger Impress, présenté par Pöttinger Belgium sprl

Avec l’Impress, le constructeur autrichien Pöttinger se lance  pour la première fois sur le marché des presse à balles.
Avec l’Impress, le constructeur autrichien Pöttinger se lance pour la première fois sur le marché des presse à balles. - J.V.

Pöttinger présente, pour la première fois en Belgique, sa première gamme de presses à balles cylindriques dénommée Impress. Avec celle-ci, le constructeur autrichien innove avec pas moins de neuf brevets déposés !

Les principales innovations se situent au niveau de son rotor et de sa barre de coupe. Grâce au placement en position basse du rotor, la marque innove avec la technologie Lift-Up. Le flux de fourrage devient tangentiel à la chambre de pressage. C’est-à-dire qu’il est poussé dans la chambre de pressage dans la bonne direction et le bon sens. En pratique, cela signifie que le fourrage passe au-dessus du rotor contrairement aux machines concurrentes. Cette solution assure le démarrage de la balle dans toutes les conditions mais aussi réduit la demande en puissance.

Autre innovation, les étoiles du rotor forment un W pour assurer une répartition homogène du fourrage sur toute la largeur de la chambre. Le but : avoir des balles bien formées. Avec ce profil en W, il n’y a plus besoin de slalomer sur l’andain !

La grande nouveauté est la nouvelle barre de coupe extractible pouvant recevoir jusqu’à 32 couteaux. Pöttinger permet d’atteindre une longueur de coupe de seulement 36 mm jamais atteinte avec une presse à balles cylindriques. De plus, la sélection et l’entretien des couteaux sont grandement facilités par la possibilité de dégager latéralement, à hauteur d’homme, l’ensemble de la barre de coupe.

DSC_6086

Claas Jaguar série 900 (type 498), présenté AG-Tec sa

La série Jaguar évolue et se dote du blocage hydraulique du contre-couteau et de l’ajustement automatique du fond rotor.
La série Jaguar évolue et se dote du blocage hydraulique du contre-couteau et de l’ajustement automatique du fond rotor. - J.V.

Claas a fait évoluer sa série Jaguar grâce à neuf nouveautés. Les deux principales sont le blocage hydraulique du contre-couteau et l’ajustement automatique du fond rotor. Ces nouvelles technologies permettent de garder une coupe précise et un flux homogène durant toute la durée de vie des couteaux.

La procédure à suivre est simple. Après l’aiguisage des couteaux, il convient de déverrouiller hydrauliquement le contre-couteau pour qu’il puisse pivoter avec précision et en moins de 60 secondes contre le rotor en rotation. Une fois placé dans la bonne position, le blocage hydraulique latéral est activé. Ensuite le réglage du fond du rotor se positionne instantanément par rapport au rotor, ce qui permet d’avoir un flux de récolte homogène.

Parmi les autres nouveautés intéressantes, citons l’option d’entraînement variable du bec à maïs et du pick-up. L’ensileuse Jaguar adapte automatiquement le régime de l’outil frontal à la longueur de coupe préalablement réglée. Le flux de récolte est amélioré entre l’outil et les organes d’alimentation.

Au niveau du remplissage automatique des remorques, le système d’analyse d’images numériques en 3D Autofill a subi une évolution puisqu’il est désormais possible de l’utiliser pour le transfert automatique de la récolte vers une remorque roulant derrière l’ensileuse. Une fonction très utile pour le détourage ou les ouvertures dans le milieu d’une parcelle.

DSC_6095

Krone Variloc, présenté par Joskin Distritech sa

Avec le système Variloc, la plage de longueur de coupe de l’ensileuse  Krone Big X est augmentée de 53 %.
Avec le système Variloc, la plage de longueur de coupe de l’ensileuse Krone Big X est augmentée de 53 %. - J.V.

La longueur de coupe de l’ensilage du maïs dépend du domaine d’utilisation de l’ensilage. Pour le biogaz, une coupe courte de +/- 5 mm est nécessaire tandis que pour l’alimentation des vaches laitières, on peut arriver à des longueurs comprises entre 12 et 28 mm en fonction de la quantité de maïs dans la ration. En sachant que les travaux d’ensilage sont effectués par les entrepreneurs agricoles, ceux-ci doivent être en mesure d’adapter rapidement la longueur de coupe aux demandes de leurs clients. Pour cela, l’ensileuse Krone Big X est équipée d’une boîte à vitesses dénommée Variloc.

Cette boîte à vitesses possède deux rapports et est logée dans la poulie du rotor hacheur. Ce système Variloc permet de modifier, en moins d’une minute et à l’aide d’une clé, le régime du rotor de 1.250 tours à 800 tr/min. Cette réduction de la vitesse du rotor permet d’augmenter jusqu’à 53 % la plage de longueur de coupe. En pratique, si l’ensileuse Krone Big X dispose d’un rotor muni de 28 couteaux, elle sera capable de hacher des brins de 4 mm jusqu’à 21 mm avec une vitesse de rotation du rotor de 1.250 tr/min et de 21 mm à 30 mm avec une vitesse de rotation de 800 tr/min afin de répondre à la demande de sa clientèle. Avec ce nouveau système, il n’est plus nécessaire de démonter une partie des couteaux du rotor pour ajuster la longueur de coupe.

DSC_6104

New Holland Intellifill, présenté par CNH Belgium nv

Grâce à l’Intellifill, l’ensileuse détecte la remorque  et adapte la position de la goulotte et l’inclinaison  de la casquette.
Grâce à l’Intellifill, l’ensileuse détecte la remorque et adapte la position de la goulotte et l’inclinaison de la casquette. - J.V.

Afin de faciliter le travail du chauffeur et d’optimiser les performances, New Holland équipe ses ensileuses d’un nouveau système automatique de remplissage des remorques. L’Intellifill fonctionne aussi bien en position latérale qu’en position arrière. Il repose sur un émetteur infrarouge multifaisceaux et un récepteur infrarouge placés sous la goulotte. Ceux-ci sont montés sur un parallélogramme articulé dont l’angle est modifiable par un vérin électrique. Une fois activés, l’émetteur et le récepteur vont constamment balayer leur champ de vision dans le plan vertical. Dès que la remorque entre dans le champ de vision, l’Intellifill va la détecter automatiquement. Le chauffeur est informé que le système prend le contrôle du remplissage. Durant le remplissage, le système gère automatiquement la goulotte dans la position verticale et horizontale mais aussi l’inclinaison de la casquette. L’état de remplissage de la remorque est visible sur l’écran de l’IntelliView en cabine via des fenêtres pop-up.

Il est également possible de configurer trois profils différents de remorque depuis le moniteur en cabine. Les paramètres à modifier sont le déport du déflecteur par rapport au centre de la remorque, le degré de remplissage par rapport aux bords de la remorque, la direction du remplissage (depuis l’avant ou depuis l’arrière de la remorque) et l’angle d’arrêt de rotation de la buse par rapport aux extrémités de la remorque. Le chauffeur peut évidemment passer d’un profil de remorque à un autre par l’intermédiaire d’un sélecteur.

DSC_6112

Godet désileur

Dans ce domaine, une innovation a été retenue par la Commission « Machines et Produits ».

Emily Scie’Rex, présenté par Loiselet et fils

La scie mobile Emily Scie’Rex permet d’accroître la qualité du désilage.
La scie mobile Emily Scie’Rex permet d’accroître la qualité du désilage. - J.V.

En matière de désilage, le marché actuel propose des scies de désilage de maximum 1,70 m de large. Par ailleurs, les scies mobiles ne sont pas adaptables sur des godets distributeurs. Emily innove en développant une scie mobile brevetée appelée Scie’Rex adaptable sur la gamme de godets à tapis désileur Dis’Fib avec une largeur de 2,60 m.

L’utilisation d’une scie mobile permet d’augmenter la qualité de désilage avec un front d’attaque irréprochable jusqu’en bas du tas. La scie mobile peut couper facilement tous les types de fourrages (maïs ensilé, herbe ensilée ou auto-chargée et même l’herbe enrubannée). La particularité de cette scie est la variation de vitesse du mouvement de va-et-vient en fonction de la difficulté à couper le fourrage. La Scie’Rex possède un bloc hydraulique de gestion de coupe développé par Emily qui permet d’inverser rapidement le sens de coupe tout en limitant les surpressions dans le circuit hydraulique en évitant le phénomène de coup de bélier.

DSC_6122

Espaces verts

Quatre machines ont été distinguées dans cette catégorie et sont reparties avec un diplôme.

Rousseau E-Kastor, présenté par Ménart sprl

L’E-Kastor intègre une transmission électrique pour l’entraînement du rotor, en remplacement d’une transmission hydraulique.
L’E-Kastor intègre une transmission électrique pour l’entraînement du rotor, en remplacement d’une transmission hydraulique. - J.V.

L’épareuse E-Kastor est une débroussailleuse à bras version électrique. La transmission de puissance hydraulique a été remplacée par une transmission électrique pour l’entraînement du rotor.

L’implantation d’un système électrique de transmission de puissance sur une débroussailleuse à bras est le résultat d’une démarche d’écoconception, qui offre aux utilisateurs un matériel moins énergivore, avec un rendement supérieur de la chaîne cinématique, et qui répond à la demande de transition énergétique. Le matériel n’est pas encore 100 % électrique car le système électrique transmet la puissance mécanique de la prise de force du tracteur au rotor de broyage par le biais d’une génératrice et d’un dispositif d’électronique de puissance associé.

Les grands avantages de ce système sont de pouvoir combiner sur chaque moteur électrique un variateur de puissance afin d’avoir une tension continue au niveau de la génératrice en adaptant l’intensité aux besoins de puissance. Ce système permet également de gérer la vitesse de rotation du moteur du rotor dans une plage de fonctionnement de 0 à 4.000 tr/min. Les réglages de l’E-Kastor sont donc très précis et économes en énergie tout en gardant intactes les performances. De plus, c’est un produit plus écologique car le refroidissement des composants électriques est assuré par un mélange biodégradable composé à 50 % d’eau et 50 % de glycol. Il n’y a plus de réservoir d’huile sur cette machine, l’utilisation des bras de la débroussailleuse Rousseau E-Kastor se fait directement par l’hydraulique du tracteur.

DSC_6140

Kuhn Pro-Longer GII E-TP, présenté par Packo-Green

La faucheuse débroussailleuse télescopique Kuhn Pro-Longer GII E-TP  vise la facilité d’utilisation : une seule commande permet de piloter  le 1 er bras, le 2 e bras, le télescopique et l’outil de coupe.
La faucheuse débroussailleuse télescopique Kuhn Pro-Longer GII E-TP vise la facilité d’utilisation : une seule commande permet de piloter le 1 er bras, le 2 e bras, le télescopique et l’outil de coupe. - J.V.

La nouvelle faucheuse débroussailleuse télescopique Kuhn Pro-Longer GII E-TP reçoit la cinématique parallélogramme via un dispositif électronique. Celui-ci consiste à instrumentaliser les vérins hydrauliques du bras pour les mettre en relation avec une intelligence électronique afin d’apporter des automatismes.

Dans la pratique, ces automatismes maintiennent une hauteur et un angle constant de la tête de coupe pendant le travail quelle que soit la portée du bras. Il suffit donc d’actionner une seule commande pour piloter le 1er  bras, le 2e  bras, le télescopique et l’outil de coupe contre quatre commandes sur un système classique. Le confort et la précision de conduite se traduisent immédiatement par un débit de chantier plus important avec une qualité de travail accrue.

Cette machine se caractérise également par sa portée horizontale déployée de 7,40 m (plus une course télescopique de 1,50 m), sa hauteur de transport réduite de 3,78 m et sa largeur utile de coupe de 1,20 m avec une transmission brevetée à 4 pignons en cascade.

Ménart Excarotor 8630, présenté par Ménart sprl

La cureuse Ménart 8630 est munie d’une fraise rotative  pouvant extraire 1 à 4 m³ de terre par minute.
La cureuse Ménart 8630 est munie d’une fraise rotative pouvant extraire 1 à 4 m³ de terre par minute. - J.V.

Les changements climatiques sont tels que les caprices de la météo sont de plus en plus redoutés et les orages de plus en plus présents. Cette situation entraîne parfois des dégâts aux agriculteurs et aux citoyens de nos villes ou villages.

Pour permettre de réaliser l’entretien régulier des fossés et réduire les risques d’inondation, Ménart a développé une cureuse de fossés traînée à grand débit de chantier. L’impressionnante Ménart 8630 se distingue par son bras coulissant et ses deux bras articulés permettant le curage des fossés au-dessus des barrières de sécurité tout en gardant une profondeur de travail importante de 2 à 2,5 m. Elle est équipée d’une fraise rotative munie d’outils en carbure pouvant extraire 1 à 4 m³ de terre par minute. La cureuse est prévue pour évacuer les terres directement sur le champ mais peut aussi aligner la terre en cordon, soit du côté route, soit du côté champ. Si elle éjecte directement sur le champ, une fine couche de terre est projetée sur une distance de plus de 25 m. Cette distance peut être réglée par l’intermédiaire de tôles déflectrices.

Son rendement de chantier dépend du type de fossé réalisé et la vitesse de travail moyenne sera comprise entre 300 et 600 m par heure. Un tracteur de 140 ch muni d’une boîte à vitesses rampante ou à variation continue est nécessaire pour actionner et déplacer les 11.300 kg de cette machine.

DSC_6152

Heizohack HM 14-860 KL, présenté par Houbagri sprl

En fonction du type de bois, le camion broyeur Heizohack HM 14-860 KL  a un rendement de chantier estimé de 150 m³/h.
En fonction du type de bois, le camion broyeur Heizohack HM 14-860 KL a un rendement de chantier estimé de 150 m³/h. - J.V.

La société Houbagri présente un broyeur à plaquettes Heizohack monté sur un nouveau camion Mercedes Benz à six roues motrices de 510 ch. Le camion broyeur Heizohack HM 14-860 KL est équipé d’un rotor de 740 mm avec 14 couteaux à changement rapide. Toute la puissance du camion est transmise directement au broyeur pour déchiqueter en continu des troncs jusqu’à un diamètre de 720 mm.

La première particularité de ce broyeur est l’entraînement de la soufflerie à partir du rotor, ce qui lui permet une vitesse de rotation entre 1.300 à 1.600 tr/min. La soufflerie se compose d’un volant à inertie d’une tonne équipé de quatre vis de convoyage pour une éjection puissante des plaquettes.

L’innovation continue avec le système de calibrage des plaquettes composé d’une double grille interchangeable selon la dimension des plaquettes. Cela permet d’augmenter considérablement la surface de calibrage et d’empêcher les plaquettes de repasser dans les couteaux. La qualité des plaquettes est fortement augmentée mais aussi le rendement de la machine. Ce système éprouvé permet d’obtenir des plaquettes de bois parfaitement calibrées en G30, G50 ou G100.

Au niveau des performances, le camion broyeur Heizohack HM 14-860 KL a un rendement de chantier estimé de 150 m³/h en fonction du type de bois. L’évacuation des plaquettes est facilement gérée grâce à la nouvelle conception télescopique de la buse.

Cette impressionnante machine se commande intégralement depuis la cabine du poids lourd. Toutes les fonctions sont situées à l’arrière de la cabine vitrée, ce qui facilité le travail de l’opérateur.

DSC_6162

D’après Gaëtan Dubois, président du comité de sélection, et Olivier Miserque, président de la Commission « Machines et produits »

A lire aussi en Equipements

Aux Sima Innovation Awards: 17 matériels récompensés, au service de la qualité, du confort, de la sécurité… et de l’écologie

Equipements La 79ème  édition du Sima s’est tenue début novembre. À cette occasion, les lauréats des Sima Innovation Awards ont été dévoilés, au sein de cinq catégories. Du palmarès, il ressort trois orientations claires prises par les différents candidats, et mises en évidence par les membres du jury : la précision du travail au service de la qualité du travail et des produits ; l’optimisation et l’aide au service des réglages, du confort et de la sécurité ; et, enfin, la transition écologique.
Voir plus d'articles