Accueil pommes de terre

Pommes de terre: la production dans la zone Nepg en baisse de 18%

Le Groupe des 5 pays producteurs du nord-ouest de l’UE – Nepg – fait état dans son dernier communiqué d’une production britannique de pommes de terre bien inférieure à la normale.

Temps de lecture : 2 min

À la fin de la semaine passée, le 5e  membre du Groupe des producteurs de pommes de terre du nord-ouest européen donnait enfin des informations sur sa production 2018. La récolte britannique totalise 4,2 millions de tonnes (MT), au plus bas depuis 2012. La récolte globale au sein de ladite zone Nepg des plus gros producteurs de pommes de terre est maintenant estimée à 24,3 MT, en recul de 18 % par rapport à celle de l’an passé et de près de 8 % en comparaison avec la moyenne des 5 dernières années. La cause principale ? La réduction des rendements alors que les emblavements n’ont progressé que de 1 % !

Production britannique bien plus basse que la normale

La récolte britannique a été complétée très tardivement et les rendements se sont avérés significativement inférieurs à ceux de l’an passé à la suite de la sécheresse observée en cours de croissance. Le rendement a chuté de 15 % par rapport à 2017, pour s’établir à 41,7 t/ha. Une partie de la récolte considérée comme « à risque » et qui sera conservée au-delà de la Noël, pourrait – en cas de mauvaise conservation – faire baisser les stocks utilisables au cours des prochains mois. L’état des stocks en Grande-Bretagne n’est pas connu à ce jour et fera l’objet d’une prochaine communication.

Des stocks sur le continent inférieurs à la normale

La semaine passée, la France a revu sa production globale de pommes de terre de consommation légèrement à la hausse pour s’établir à un total de 5,8 MT.

Les différentes enquêtes au sujet des stocks faites récemment chez les producteurs témoignent de quantités inférieures à celles des années précédentes. Une bonne partie des lots à problèmes dus aux phénomènes de rejets sont transformés actuellement ou l’ont été ces dernières semaines. La livraison des contrats novembre-décembre de bonne qualité et de bonne conservation a été retardée pour leur transformation ultérieure. Le Nepg estime que les cours élevés et le marché ferme devraient se maintenir au-delà du Nouvel an. Les nouveaux contrats que les transformateurs proposent ou vont proposer reflètent(eront) la situation actuelle et devraient être revus à la hausse à des niveaux plus réalistes sur le plan économique.

A lire aussi en pommes de terre

Pommes de terre NEPG: une disponibilité en plants préoccupante!

pommes de terre Au cours de la saison 2023, les producteurs de pommes de terre ont été confrontés à des conditions climatiques difficiles, à une forte pression des maladies et à une augmentation des coûts. Le NEPG estime qu’environ 11.000 hectares de pommes de terre sont définitivement irrécupérables et qu’un minimum de 650.000 tonnes ont été perdues (dans les champs ou après la récolte). En raison d’une offre réduite de plants, le début de la nouvelle saison de culture 2024 présente déjà de grands défis.
Voir plus d'articles