6 sur 10: les mots pour en parler

6 sur 10: les mots pour en parler

Le contenu de l’article n’apporte vraiment rien d’intéressant à se mettre sous la dent, beaucoup de portes largement ouvertes sont enfoncées par des propos convenus, désespérants de bêtise et de totale incompréhension du monde agricole. Les médias vivent de l’immédiat ; ils caressent dans le sens du poil et racontent ce que la majorité veut entendre. Le mot d’ordre des bien-pensants ne varie pas d’un iota, au fil des semaines et des mois, dans tous les articles et émissions qui montent à l’abordage du sujet, sabres au clair et sans faire de quartier : « Il faut se...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct