Attaque d’une ferme à foie gras en Flandre: une action indigne et intolérable

Attaque d’une ferme à foie gras en Flandre: une action indigne et intolérable

Pour M. Callemeyn, « cette attaque a été perpétrée par des personnes qui ont une totale méconnaissance de notre production et plus généralement des animaux. Je suis choqué par cette action survenue dans ma ferme en violation de la propriété privée et au détriment du bien-être de mes canards».

« Cette attaque est inqualifiable», indique Christophe Barrailh, Président d’Euro Foie Gras. Et d’ajouter « Nous ne nous laisserons pas intimidés par ces actions indignes, absurdes, utilisant des méthodes extrêmement violentes… Nous sommes des éleveurs passionnés par notre métier et élevons nos animaux avec respect, en assurant leur bien-être et en conformité avec la loi. »

La Fédération rappelle que la production de foie gras est extensive, familiale et essentiellement de plein air. Les palmipèdes vivent en effet 90 % de leur vie à l’extérieur. Les 10 derniers jours, ils sont placés dans des logements collectifs dans des bâtiments pour la phase d’engraissement. Au prix d’investissements conséquents, la filière des palmipèdes gras a changé tout son parc de matériel répondant ainsi à la Recommandation du 22 juin 1999 du Conseil de l’Europe.

Euro Foie Gras s’insurge également contre l’action menée dimanche contre un supermarché anversois commercialisant du foie gras de la ferme de M. Callemeyn. Il s’agit là encore d’un acte de pression et de harcèlement intolérable visant cette fois un acteur économique.

A la volonté de certains d’imposer par la violence leur vision alimentaire, Euro Foie Gras oppose le dialogue. Malgré les attaques et les menaces, le secteur européen poursuivra ainsi sur la voie de la transparence en continuant notamment d’ouvrir ses fermes au public. Les producteurs européens sont fiers de leur métier et de leurs produits.

Le direct

Le direct