Cultiver du maïs dans les régions froides: quelles variétés choisir pour les prochains semis?

U n maïs très précoce doit pouvoir accumuler plus ou moins 1.350º en base 6 entre le 1er mai et le 10 octobre afin d’atteindre une maturité suffisante (32-33 % de matière sèche) à la récolte permettant une conservation optimale sans perte par les jus. En régions froides (400 à 480 m d’altitude), le choix de la variété a donc une importance capitale pour la réussite de la culture. Il est conseillé d’opter pour des variétés ultra-précoces (indice Fao ≤ 180) ou très précoces (180 < indice Fao ≤ 200) et de privilégier les parcelles les mieux exposées. Il est préférable de semer une variété moins productive atteignant une teneur de 32 % de MS que choisir une variété plus tardive et plus productive occasionnant des pertes importantes par les jus au silo.

Comme lors des années précédentes, afin d’évaluer l’intérêt de cultiver du maïs fourrage dans les régions froides situées à plus de 400 m d’altitude, le Centre indépendant de promotion fourragère a mis en place deux essais comparant des variétés ultra précoces (Fao < 180) à très précoces (180 < Fao < 200) : l’essai situé à Offagne a été réalisé en collaboration avec Pascal Pochet (Recherche et développement – Spw), tandis que l’essai sis à Villers-la-Bonne-Eau a bénéficié d’un soutien de la province de Luxembourg.

L’expérimentation de variétés de maïs fourrage dans les régions froides situées à plus de 400 m d’altitude est répétée chaque année. L’objectif: identifier les hybrides suffisamment précoces et performants dans ces conditions bien précises.
L’expérimentation de variétés de maïs fourrage dans les régions froides situées à plus de 400 m d’altitude est répétée chaque année. L’objectif: identifier les hybrides suffisamment précoces et performants dans ces conditions bien précises. - M. de N.

Variétés ultra précoces (indice Fao ≤ 180) recommandées

Les variétés de ce groupe conviennent pour les différentes régions de l’Ardenne. On évitera ce pendant d’implanter la culture au-delà de 480 m d’altitude, les performances du maïs étant trop aléatoires dans ces régions.

Confirmations : Lg 30205 et Lg 30179.

Pour sa deuxième année d’essai, Lg 30205 offre le meilleur rendement en MS et en KVEM/ha malgré une teneur en VEM légèrement inférieure à la moyenne des témoins. Elle confirme aussi de bons résultats dans le réseau Sud du sillon-Sambre-et-Meuse 2019.

Présentant une des meilleures teneurs en VEM, la variété Lg 30179 mérite l’attention des agriculteurs. Elle atteint un bon rendement en KVEM/ha malgré un rendement en MS proche de la moyenne des témoins. De plus, Lg 30179 est une des variétés les plus précoces du réseau régions froides.

Nouveautés intéressantes : Resolute et Amaizi Cs.

La nouveauté Resolute semble prometteuse avec un bon rendement en MS et en KVEM/ha. Sa teneur en VEM est proche de la moyenne des témoins.

La variété Amaizi Cs procure un bon rendement en MS, mais déçoit un peu en rendement KVEM/ha en raison d’une plus faible teneur en VEM.

Variétés très précoces (180 < indice Fao ≤ 200) recommandées

Dans ce groupe, les meilleures variétés peuvent être semées jusque 420 m d’altitude.

Confirmations : Sy Amboss, Lg 31213, Es Pillar et Lg 30209.

La variété Sy Amboss affiche un excellent niveau de rendement en MS et en KVEM/ha avec une teneur en VEM inférieure à la moyenne des témoins. Son rendement en MS est très régulier d’une année à l’autre.

Excellent comportement global pour les variétés Lg 31213 et Es Pillar avec une teneur en VEM élevée.

Lg 30209 affiche de bons résultats aussi bien pour le rendement en MS qu’en KVEM/ha avec une teneur en VEM très intéressante.

Pour Sy Amboss, Es Pillar et Lg 30209, on note aussi un rendement en MS très régulier d’une année à l’autre.

Nouveauté intéressante :

Sy Abelardo.

La nouveauté Sy Abelardo procure de très bons résultats sur le plan quantitatif et qualitatif. Vu sa plus faible teneur en MS, on réservera cette variété aux parcelles les mieux exposées.

Michaël Mary, Guy Foucart,

Cipf asbl,

avec Pascal Pochet,

Service Recherche et Développement – Spw,

et la province de Luxembourg