Eric Coheur, éleveur B-BB : «Augmenter le prix carcasse d’1€/kg nous permettrait de vivre de notre métier, sans impacter le consommateur!»

Julien et Eric Coheur sont à la tête d’un cheptel de taille (450 bêtes) pour un élevage de haute valeur génétique qui a acquis sa renommée de par ses bons résultats en concours.
Julien et Eric Coheur sont à la tête d’un cheptel de taille (450 bêtes) pour un élevage de haute valeur génétique qui a acquis sa renommée de par ses bons résultats en concours. - P-Y L.

Dans le milieu du Blanc Bleu, et de surcroît dans celui des concours, l’élevage de Fooz a acquis une certaine renommée. « Le Blanc-bleu, c’est une histoire de famille », explique Eric. « Mon grand-père a commencé à inscrire ses bêtes en 1960. Mon père a fait plusieurs 1ers prix nationaux. Il est malheureusement décédé en 1981 alors qu’il avait 37 ans. J’ai repris la ferme 4 ans plus tard avec mon épouse. Nous avions une vingtaine d’années. J’ai gagné mes deux premiers nationaux en 1993 avec un taureau vendu à un tiers et une...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct