Grippe aviaire (H3): «Le fédéral a obtenu de l’Europe plus qu’espéré»

Une contamination des élevages de volaille par l’air n’a jamais été scientifiquement établie.
Une contamination des élevages de volaille par l’air n’a jamais été scientifiquement établie.

Je tiens tout d’abord à rappeler que, sur le plan des indemnisations, le fédéral a obtenu de l’Europe plus qu’espéré. 23 entreprises ont ainsi fait appel au système d’indemnisation du Fonds de santé animale pour un montant total de 3.355.135,12 €.

Ce type de virus n’étant pas un virus reconnu par l’organisation internationale de santé animale (OIE), la Commission européenne considérait initialement qu’aucune indemnisation ne pouvait être possible au regard de la législation européenne. J’avais donc...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct